Violences faites aux femmes : Le premier ministre lance la campagne Orangez le monde et écoutez moi aussi

26/11/2018

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement a procédé ce jour au lancement officiel de la campagne ‘’Tous Unis en Orange contre les Violences Faites aux Femmes et aux Filles’’. Cette campagne qui s’inscrit dans le cadre des 16 jours d’activismes pour mettre fin aux violences à l’égard des femmes et filles a connu la présence des ministres de la Coopération et de l’Intégration Africaine, de Bouréma Condé de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, de Georges Alfred KI-ZERBO Coordonnateur du Système des Nations-Unies, de Marc Rubin Représentant de l’Unicef et de l’Ambassadeur des Etats-Unis.


En effet, la violence à l’égard des femmes et filles est devenu un phénomène mondial et selon les Nations Unies, au moins une (1) femme sur trois (3) dans le monde constitue une victime potentielle d’abus physiques et sexuels et une (1) femme sur cinq (5) victime d’un viol ou d’une tentative de viol. L’objectif général des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes en Guinée est de conscientiser les populations sur les conséquences des violences faites aux femmes afin d’induire un changement de comportement pour accélérer l’abandon de ces pratiques.

Le lancement de cette campagne va permettre au Gouvernement, la société civile, les organisations de femmes, les jeunes, le secteur privé, les médias et l’ensemble des partenaires techniques et financiers à joindre leurs forces pour faire face à la pandémie mondiale de la violence à l’égard des femmes et des filles. Pendant 16 jours, les acteurs concernés vont informer, sensibiliser et renforcer les capacités des communautés pour leur changement de mentalités et de comportements relatifs aux violences et droits des femmes. En Guinée, l’enquête nationale sur les VBG 2016 révèle que 80,7% de femmes et filles de 15 à 69 ans ont subi une forme de violence depuis l’âge de 15 ans dont 29,3%s de violences sexuelles et 55,7% de violences physiques. Selon les résultats de MICS 2016, 96,8% parmi les femmes et filles de 15 à 49 ans ont subi l’excision, 43,5% des filles de 0 à 14 ans ont été excisées, 54,6% de filles sont mariées avant leur 18ème anniversaire et 21,1% avant l’âge de 15 ans.


Au nom de sa collègue de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, Diene Keita de la Coopération et de l’Intégration Africaine a clairement affirmé qu’en souscrivent à la Déclaration des Nations-unies sur l’élimination des violences à l’égard de la femme, la République de Guinée marque sa volonté politique pour l’éradication de toutes les formes de violences dans notre société. Poursuivant, la ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine dira que de juin à juillet 2017, grâce aux efforts conjugués des structures de protection 47 cas d’actes de violence et 10 cas de viol ou d’agression sexuelle ont été répertoriés et ont bénéficié d’une assistance médicale.

Pour sa part, le coordonnateur du système des Nations unies à réitérer l’engagement de l’institution onusienne, dans le cadre de son plan cadre d’assistance à la Guinée avec un engagement financier de près de 500 millions de dollars (PNUAD 2028-2022) et en faveur de la mise en œuvre des objectifs de Développement Durable, à soutenir le gouvernement dans ses efforts de prévention et de protection des droits des femmes et filles de ce pays. Selon Georges Alfred KI-ZERBO, cette année, la campagne mondiale « unir les Nations unies pour mettre fin à la violence contre les femmes et les filles » met en relief notre soutien aux survivants et aux défenseurs sous le thème « orangez le monde : #ÉcoutezMoiAussi». Avec Orange comme la couleur d’unification de la solidarité, l’hastag #ÉcoutezMoiAussi est conçu pour envoyer un message clair : la violence à l’égard des femmes et des filles doit cesser maintenant, et nous avons tous un rôle à jouer conclu-il.


De son côté, le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana a rappelé que malgré les nombreux efforts fournis par le Président de la République pour favoriser l’épanouissement et l’autonomisation des femmes guinéennes, plusieurs défis se dressent encore sur le chemin de la promotion féminine dans notre pays, au nombre desquels les violences basées sur le genre. Pour le Chef du Gouvernement, des avancées notables sont à souligner au niveau national ces dernières années, aussi bien sur le plan institutionnel que celui législatif et règlementaire.

Poursuivant, le Premier ministre, Chef du Gouvernement dira que ce fléau dont l’ampleur interpelle la conscience collective de chacune exige une détermination plus forte, des actions plus vigoureuses et des mesures plus hardies. C’est pourquoi, Ibrahima Kassory Fofana renouvelle l’engagement du Gouvernement à renforcer et élargir les efforts pour garantir aux femmes et aux filles de ce pays, la dignité d’une vie épanouie et protégée.


La Cellule de Communication du Gouvernement.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Votre message a été envoyé.
Nous vous recontacterons très rapidement.




Tags

Types de contenus









Facebook



Twitter







Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.