Une possible co-organisation de la CAN 2025 avec le Sénégal

19/5/2020

Abdoulaye Condé, le chargé des affaires présidentielles et communication de GBM, lève l’équivoque sur l’interview du président de la Féguifoot Antonio Souare accordée hier à un site sénégalais, le STADE, sur la prétendue co—organisation de la CAN 2025 avec le Sénégal.Il balai d’un revers de la main la grosse contradiction alimentée dans la presse sportive locale. Tout est clair et précis. Lisez

Dans sa parution du lundi, 18 mai 2020, le quotidien sportif sénégalais "Stade" a publié une interview du Président de la Fédération Guinéenne de Football, Antonio Souaré, Président de la Zone Ouest A de l'UFOA.
À la question du journaliste sur la possibilité d'une possible co-organisation Guinéo-sénégalais de la CAN 2025, le Président Antonio Souaré, par ailleurs 2ème vice-président du COCAN a répondu : " C'est une option que les 2 gouvernements peuvent décider "

Je crois que cette réponse responsable, est si claire, si précise, si facile à comprendre qu'elle ne souffre d'aucune ambiguïté. Elle reconnaît et proclame la responsabilité, le pouvoir et la souveraineté des Etats dans la prise d'une telle décision.

Et, dans ce cas, il reviendra au ministre guinéen des Sports, Sanoussy Bantama Sow et son homologue sénégalais, Matar Bâ d'en discuter préalablement avant de soumettre leur proposition commune aux deux gouvernements et deux Présidents de Guinée et du Sénégal.

À partir de là, aucune autre interprétation ne peut découler des propos tenus par le Président Antonio Souaré. Ils n'ont aucun caractère belliqueux, ils ne sauraient alimenter aucune polémique, aucune contradiction encore moins confrontation avec le ministre Bantama Sow, président du COCAN guinéen et, à ce titre, Maître d'ouvrage délégué du Gouvernement dans la conception, le suivi et la concrétisation de ce projet sportif de grande portée.

Que certains plaident pour une co-organisation entre la Guinée et le Sénégal ou un autre pays, c'est tout à fait leur droit, mais il n'appartient à l'État guinéen, uniquement à lui d'en décider. L'Etat guinéen demeure le seul compétent, souverain et incontournable en la matière. Dans son interview, le Président Antonio Souaré n'a pas dit autre chose.


Abdoulaye Condé

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Votre message a été envoyé.
Nous vous recontacterons très rapidement.




Tags

Types de contenus









Facebook



Twitter







Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.