Soro, mes regrets : « J’avoue et je reconnais mon combat a échoué, il n’a pas atteint ses objectifs »

28/1/2020

Une compile des regrets de Guillaume Soro, candidat à la présidentielle d’octobre 2020 pour sa participation à la rébellion en Côte d’Ivoire.

Quand éclatait la rébellion armée de 2002, j’avais juste 30 ans et 4 mois .

J’ai du parcourir avec mes amis les forêts, les savanes , les montagnes , bref , tous les reliefs pour te porter au Pouvoir .

J’ai du parcourir les capitales Africaines et Européennes pour chercher une issue favorable pour que tu sois candidat .Mais en ce moment là je n’avais que la trentaine , je continue de le préciser Pendant tout ce périple , les revendications des Forces Nouvelles que je dirigeais étaient identiques à celles du RDR que tu dirigeais et il ne se trouvait aucun problème, que dis je ? Tu n’y trouvais aucun inconvénient!

Mes amis et moi avons pataugé dans la boue ,’traversé des fleuves ,’des Marigots, dormi souvent sans manger ni boire , juste convaincus de la justesse du combat que nous menions pour la restauration de la démocratie et en caressant le rêve de te mener au Pouvoir afin de faire vivre aux Ivoiriens le rêve Américain tout en restant en Côte d’Ivoire, parce que nous avait-on dit ,’tu as fréquenté aux États Unis , tu y aurais fait même toute ta vie ,’ayant donc épousé et adopté la mentalité Américaine, que de regrets !

Paix aux âmes de nos combattants , nos amis , nos frères tombés sur les champs de batailles!
De la haut où vous êtes Je vous demande humblement PARDON

Je demande également PARDON à toutes ces âmes arrachées brusquement et brutalement à l’affection de leurs parents , oui tous ces combattants du camp adverse que nos balles assassinent ont pu toucher, de lá où vous êtes, je vous demande encore PARDON

Je demande aussi PARDON à tous ces innocents touchés par des balles perdues qui ont rendu l’âme ou qui sont mutilés à vie , je vous présente mes sincères regrets pour ceux des mutilés et je m’incline respectueusement devant la’memoire des disparus .

Aux familles endeuillées, aux parents qui ont eu leurs villages détruits par nos hommes ou des mercenaires étrangers de tous bords , je vous demande PARDON

Le combat que nous avons mené pour la restauration de la democratie,

Le combat que nous avons mené pour vivre le rêve Américain tout en restant en Côte d’Ivoire a été dévoyé
LIRE AUSSI: Ange Grah : « le déguerpissement d’Adjouffou est l’action démoniaque d’un Gouvernement et la cruauté de son chef »

Le combat que nous avons mené pour instaurer l’égalité, le combat que nous avons mené pour que tous les Ivoiriens aient l’égalité de chance d’accès aux emplois, aux soins de santé , à la Justice, au respect des droits et de la dignité humaine a été vidé de sa substance .

Le combat que nous avons mené pour que chaque ivoirien puisse se présenter à tous les postes électifs quel que soit son rang social , sa famille d’origine , sa région d’origine a été dévoyé.

Aujourd’hui, nous nous retrouvons 60 ans en arrière avec le retour du Parti Unique , le Parti-Etat, les faux Complots , les Emprisonnements politiques, les assassinats , la confiscation de la liberté d’expression , la caporalisation des médias d’État. J’avoue et je reconnais que notre combat a échoué puisqu’il n’a pas atteint ses objectifs même immédiats .

LIRE AUSSI: Konaté Sidiki à Soro: « le serpent n’est pas mort, je te demande pardon de revenir au RHDP »
Je demande PARDON à toute la Nation Ivoirienne et aux amis de la Côte d’Ivoire.

Ah l’adolescence ! Que de regrets ! Que Dieu nous accorde son PARDON et donne la force aux Humains , aux Ivoiriens de nous accorder aussi leur PARDON

In Nrgui

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Votre message a été envoyé.
Nous vous recontacterons très rapidement.




Tags

Types de contenus









Facebook



Twitter







Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.