Réouverture des mosquées : Deux adolescentes écrivent au Gouvernement ( Lettre )

14/5/2020

Chers Gouvernement,
Compte tenu de la situation sanitaire actuelle aussi bien dans notre pays qu’au niveau mondial, nous souhaiterions par la présente lettre attirer votre attention sur la question de fermeture des mosquées et proposer une piste de solution.

En effet, le covid-19 a endeuillé des milliers de familles dans le monde entier et a bouleversé toutes les habitudes. La Guinée n’est pas en reste.

Mosquées fermées, pèlerinages annulés, rassemblements suspendus, lieux de loisir fermés… On ne s’en plaint pas ! Qui pourrait s’en plaindre quand on sait que c’est l’une des meilleures décisions prise par les autorités Guinéennes.

Rester à la maison autant que possible pour limiter la propagation du virus est un mal nécessaire.
Cependant, hier mercredi 13 mai, nous avons assisté impuissant à des scènes surréalistes. Des citoyens sont descendus dans la rue pour rouvrir les mosquées, fermées depuis l’apparition de la pandémie de Covid-19 en Guinée.

A en croire aux informations relayées par la presse, certains témoins disent s’en remettre à Dieu. Ils disent préférer mourir en priant que vivre sans prier !

Depuis hier nous tournons et retournons l’acte posé par nos concitoyens, nous ne comprenons pas comment on a pu en arriver là.

Qu’est ce qui n’a pas marché ? N’ont-ils pas reçu suffisamment d’informations sur les ravages du COVID-19 de par le monde ? Pourquoi prendre le risque de nous livrer à la MALADIE ?
L’autorité de l’Etat est clairement bafouée ! C’est de la désobéissance civile ! Pas besoin d’être plus grand pour s’en rendre compte.

Pour nous il n’y a pas l’ombre d’un doute, le gouvernement doit rouvrir les mosquées pour deux raisons!
La prière est un facteur de bonheur divin de protection et cela implique la situation actuelle. Pour une population à majorité musulmane avec un taux d’analphabétisme élevé, acceptons une prière qui visera à demander de l’aide au miséricorde concernant cette pandémie meurtrière et surtout le message de la dangerosité du COVID-19 doit être porté par les guides religieux pour limiter la casse.

Nous ne sommes pas expertes en la matière, nous n’en avons pas la prétention, mais nous pensons que le gouvernement doit prendre les mesures nécessaires pour permettre aux fidèles musulmans d’entrer en contact avec la parole de Dieu par ces temps d’intense prières. Au moins pour ces derniers jours du mois de ramadan.
Que l’ANSS forme les imams pour qu’ils prêchent pendant ces 5 jours la nécessité du respect des mesures barrières et sur l’acceptation de rester à la maison autant que possible.
Ne nous dites pas que c’est impossible !

Port correct de masques, maximum de kits sanitaires et présence imposante des forces de l’ordre dans toutes mosquées pour faire respecter les 1m de distance et faire passer les amandes au besoin ; Ça devient possible !
Espérant que cette lettre s’affichera sous les bons yeux, recevez cher Gouvernement nos vives félicitations et encouragements pour la lutte acharnée engagée contre le Covid-19.
Signée deux adolescentes inquiètes


Fatima Mankona Koïvogui & Halimatou Alim Diallo
Elève en 10eme D Sainte Marie

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Votre message a été envoyé.
Nous vous recontacterons très rapidement.




Tags

Types de contenus









Facebook



Twitter







Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.