Parlement : Quand Fodé Oussou oblige Naité à parler de la mort du journaliste Abdoulaye BAH

6/12/2018

« Sachant bien que l’Assemblée nationale est le haut-lieu de la politique, je voudrais tout de même dire à l’Honorable Fodé Oussou Fofana, à l’entame de ses propos, m’interpeller sur la disparation de M. Abdoulaye Bah, si cette question venait de l’Honorable Djamsdine Baldé, je l’aurais compris, mais venant de l’Honorable Fodé Oussou que je connais très bien, que j’appelle affectueusement oncle, ça m’a surpris. Parce que le frère Abdoulaye Bah, j’ai été son parrain de mariage, connaissance d’une dizaine d’années. Quand il a perdu son fils, son enfant, j’ai été la première personne qu’il a appelée. J’aurais pu comprendre que vous m’interpeliez sur ce sujet toutes les semaines et tous les mois après sa disparation, mais que vous m’interpeliez à l’Assemblée nationale, je pense que c’est mal vu et je ne voudrais pas qu’on politise la mort d’un frère à moi. Je vous en prie ! Je le dis avec beaucoup d’émotion, parce que ça me touche profondément, parce que c’est un frère, pas un journaliste, un frère auquel je peux rêver à tout moment »

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Votre message a été envoyé.
Nous vous recontacterons très rapidement.




Tags

Types de contenus









Facebook



Twitter







Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.