Malick Sankhon désavoué par les jeunes et les femmes de la LCC ( Par Sékou Kader Diané. )

21/6/2020



Avant la présidentielle de 2010 et la déclaration de candidature du Professeur Alpha Condé, la Cause Commune a apporté son soutien au président du RPG. Ses cadres ont encouragé les autres formations politiques à lui apporter les mêmes soutiens ; ce qui a conduit à l’abandon de leurs intentions à se porter candidats à la présidentielle de 2010. Aussi, nous avons amené plusieurs cadres du pays à soutenir la candidature d’Alpha Condé.

Par ailleurs, nous avons œuvré à présenter Alpha Condé sous ses meilleurs attraits : M. Propre et candidat du changement vrai.

Une fois fondu dans le RPG Arc-en-Ciel, les anciens collaborateurs de Malick Sankhon devenus, avec conviction, membres de la mouvance présidentielle ont été méprisés. Les compétences de La Cause Commune ont été réduites à celle de Malick Sankhon. Alors les autres sont devenues inutiles et inefficaces. M. Sankhon a bénéficié d’un décret présidentiel et c’est fini. Un parti peut-il se réduire à une seule personne ? M. Sankhon était-il le seul cadre de La Cause Commune ?

Une fusion ne signfie-t-elle pas une mutualisation des compétences et ressources pour atteindre un objectif commun : remporter des échéances électorales pour contribuer ensemble à l’amélioration des conditions de vie des Guinéens ? Les anciens cadres de La Cause Commune qui ont toujours participé activement au succès du RPG Arc-en-Ciel ne peuvent plus accepter qu’ils soient inutiles pour la mouvance. Aucun d’eux n’a été candidat aux élections communales et communautaires passées. Aucun d’eux n’est donc conseiller communal ou communautaire. Aucun d’eux n’a été candidat aux législatives de 2013 et 2019. Aucun d’eux n’est donc député.

Pourtant, c’est nous qui avons contribué en 2015 à la réélection d’Alpha Condé à travers le Collectif Pour la Réélection d’Alpha Condé : CRAC. C’est nous qui avons créé et qui avons animé la COBAG dont les actions et les succès sont connus de tous. Nous avons bénéficié d’aucunes nominations à une instance de décision pour faire valoir nos compétences et contribuer au progrès du parti.

Malick Sankhon est en grande partie responsable de cette dévalorisation dont nous sommes victimes. Et voilà qu’investi directeur de campagne en vue du double scrutin du 22 mars 2020, on lui a préféré , 72 heures plus tard , un inconstant. Quelle injure pour nous autres qui sommes de la mouvance que nous n’avons pas quitté ! C’est ce qui arrive à un homme quand il trahit ceux qui font sa force : la jeune et les femmes du parti qui l’ont amené où il est. Que M. Malick Sankhon reste fidèle à Alpha Condé en raison de leur amitié et aussi par gratitude envers le défunt frère d’Alpha Condé, Malick Condé. Qu’il reste de la mouvance pour défendre son poste et aussi ses seuls intérêts.

Nous avons été assez conciliants et patients. Nous avons été assez disciplinés et même obséquieux. Nous pouvons plus le plaindre et ne voulons plus le faire. Malick Sankhon a abusé de nous et a trahi les idéaux pour lesquels nous nous sommes battus. Nous jeunes du bureau de La Cause Commune, devenus membres du RPG Arc-en-Ciel, et les femmes de l’ancienne formation politique, nous désolidarisons de Malick Sankhon et le désavouons. Bientôt nous créons un mouvement dénommé : La République Débout et puis œuvrerons à reprendre La Cause Commune et nous battre pour l’idéal qui consiste à faire de la cause du développement, celle de la liberté, du progrès étouffé, celle de la Guinée.


Sékou Kader Diané,
Ancien Sécrétaire général de la jeunesse de La Cause Commune


AJOUTER UN COMMENTAIRE

Votre message a été envoyé.
Nous vous recontacterons très rapidement.




Tags

Types de contenus









Facebook



Twitter







Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.