Mali : Le Colonel-major Bah N'Daw va présider la transition et Colonel Assimi GOITA, Vice président ( Le Point )

21/9/2020



NOMINATION. Ce colonel-major à la retraite et ancien ministre de la Défense a été choisi ce lundi 21 septembre pour diriger une transition de 18 mois.

L'ancien ministre de la Défense, Bah N'Daw a été choisi comme président de la transition au Mali par un collège composé de plusieurs personnalités. C'est le chef de la junte au pouvoir depuis le putsch du 18 août, le colonel Assimi Goïta, qui en a fait l'annonce à la télévision nationale, l'ORTM.

Le nouveau président est censé officier comme chef de l'État pendant 18 mois avant un retour des civils au pouvoir. À ses côtés, le colonel Goïta officiera comme vice-président de transition. « La cérémonie de prestation de serment aura lieu le vendredi 25 septembre », a précisé le colonel Goïta dans cette brève allocution.

Le collège mis en place pour la désignation des personnalités devant conduire la transition, après délibération a désigné :

Monsieur Bah NDAW, Président de la transition;
Colonel Assimi GOITA, Vice président

Qui est le Colonel-major Bah N'daw ?

Bah N'Daw, né le 23 août 1950 à San, dans la région de Ségou - issu de la 7e promotion de l'Ecole Militaire Interarmes (EMIA) de Koulikoro, ancien pilote d'hélicoptère de l'armée de l'air - est un militaire de carrière. Il a effectué une bonne partie de ses études dans l'ex-Union soviétique. Diplômé, beaucoup plus tard, de l'École de guerre de Paris, il a été ancien aide de camp de l'ex-président décédé Moussa Traoré. Réputé pour son intégrité et son efficacité, il avait remplacé Soumeylou Boubèye Maïga, démissionnaire du ministère de la Défense et des Anciens Combattants en mai 2014 après des incidents à Kidal.

Lors de concertations nationales, un profil de président de la transition a été défini. Selon les critères établis, le président de la transition doit être de nationalité malienne, âgé de 35 à 70 ans, être intègre et de bonne moralité. Il ne doit pas aussi avoir fait l'objet d'une condamnation pénale. Le nouveau président de la transition est officier de l'Ordre national, médaillé du Mérité militaire et aussi du Mérite national. Le Premier ministre et les membres du gouvernement de transition doivent également répondre aux mêmes critères que le président.

Au-delà de ces critères, un bras de fer s'est enclenché entre la junte et la Cedeao qui insiste depuis de longues semaines pour que le président et le Premier ministre qui conduiront les affaires pendant la période de transition de plusieurs mois soient des civils. La semaine passée, l'organisation ouest-africaine n'avait laissé que quelques jours à la junte pour accéder à ses exigences. Le médiateur de la Cedeao dans la crise malienne, l'ancien président nigérian Goodluck Jonathan, est attendu en début de semaine au Mali.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Votre message a été envoyé.
Nous vous recontacterons très rapidement.




Tags

Types de contenus









Facebook



Twitter







Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.