L’Opposition guinéenne: Les stratèges du mal !

29/10/2020



En dix ans de gouvernance politique bien réussie, le pouvoir du Pr. Alpha Condé a du moins tout vu et tout rencontré. Car, au nom d’une prétendue démocratie, les opposants guinéens ont sévi comme une peste. En voulant s’octroyer la paternité de la Guinée, ils ont sacrifié et fait sacrifier des innocents. Ils ont détruit des biens publics et privés. Ils ont rendu handicapés à vie, des jeunes gens. Ils ont, à travers leurs communicants, menti sur des réseaux sociaux. S’il s’agit des grossièretés, ils en ont tant avancé. Heureusement que la nation guinéenne indépendante, souveraine et ses juridictions existent.Seulement, il leur restait tout simplement à accéder au palais Sékoutouréyah. C’était leurs illusions.

Même s’ils en ont donné le ton à leurs militants. En s’auto-proclamant président de la république. Sans peut être oublier que ce palais ne peut être accessible qu’à travers une dose de morale intellectuelle et patriotique.
Pour accentuer leur lutte de récupération politique, les opposants guinéens ont trompé leurs formations politiques pour s’aventurer dans une ONG nommée FNDC. Là encore, c’est l’échec lamentable.

Pire, ils se sont appuyés sur leurs sympathisants dans des services clés de l’administration publique guinéenne pour commettre des actes ignobles : provoquer à dessein des délestages électriques, bloquer la fourniture d’eau potable aux populations guinéennes, vandaliser des installations électriques et des infrastructures administratives, faire descendre des adolescents dans les rues, tenter de salir les symboles de la républiques et d’installer une terre de feu et de sang, avancer des propos malveillants, faire énerver des patients dans des centres hospitaliers publics du pays… On peut en oublier !
Vu que rien ne serait possible pour tromper l’opinion publique, ces caciques de l’opposition se sont reconvertis en leaders polis pour s’aventurer de nouveau dans une élection présidentielle où ils avaient préalablement contesté la légitimité. A cause, très certainement, d’aller proférer des stratégies du mal. Là encore, c’était pour jeter des fonds colossaux par la fenêtre.

Pendant que certains jeunes leaders de leurs partis politiques dénonçaient ou du moins réclamaient des moyens techniques et financiers à mettre à leur disposition pour battre campagne. Justement à ce niveau d’ailleurs, certaines formations politiques, candidates à la présidentielles n’ont pas, jusqu’à nos jours, pu éponger l’ardoise de perdiems de leurs délégués de bureaux de vote.

Pour ces pseudo-politiciens, ils croient pouvoir détourner la volonté de la grande majorité des populations guinéennes. En lui lançant des grossièretés mensongères : « Alpha Condé est abandonné par son électorat ! il ne peut plus voyager dans son fief ! Il n’aura plus la majorité absolue ». Voilà des propos qu’ils bavaient sur les ondes de certaines presses. Heureusement que la communauté internationale était présente en Guinée avec leurs observateurs.

Mais, ces opposants socio-politiques ignorent totalement la sociologie du peuple mandingue de Guinée. Sinon, ils auraient pu savoir qu’on ne change pas une équipe qui gagne. Une équipe qui a répondu à toutes les aspirations profondes du peuple.

C’est pourquoi, le 18 Octobre 2020, le vaillant peuple de Guinée du 28 septembre 1958 a décidé d’élire le premier président de la 4ème république. Après avoir acquis honorablement sa nouvelle constitution, son assemblée responsable. Que des esprits sataniques voulaient empêcher par des stratégies du mal.

Sotigui Kaba

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Votre message a été envoyé.
Nous vous recontacterons très rapidement.




Tags

Types de contenus









Facebook



Twitter







Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.