In Memoriam. Repose en paix Tantie Chérie ! Hadja Maciré Fofana, ex-Maire de Forécariah (1932-2019)

2/10/2019

La naissance de son fils, Yaya s’est passée chez nous à Dakar. Nous étions tout heureux d’avoir eu ainsi à partager un pan de sa biographie.Secrétaire-Dactylographe, elle a travaillé à l’ambassade de Guinée en Sierra-Leone, au Ghana et au Nigéria.Certes, son père, notre grand-père faisait partie de la première génération d’instituteurs qui, très tôt, avaient compris que , pour une fille, l’instruction est le garant d’un avenir à l’abri des aléas de la vie.

Hadja Maciré Fofana faisait partie de l’élite féminine coloniale et postcoloniale, à une époque où les filles qui avaient fréquenté l’école française se comptaient sur les doigts. Elle a mis ses compétences au service de sa commune de Forécariah qui est également le fief de la famille. Tantie a œuvré à la formation des jeunes consciences qui plus tard devaient prendre les rênes du pouvoir en Guinée. C’est tout naturellement que ses concitoyens l’ont portée à la tête de sa ville en l’élisant, Maire de Forécariah. Elle a occupé ce poste durant deux décennies. Tantie a dirigé, la délégation guinéenne à Tanger en 2011 lors de la création du Forum des «Élues Locales Africaines» qui réunissait quelques 300 femmes venues de toute l’Afrique. Son discours demeurera dans les annales de cette organisation panafricaine. Son nom est également associé au combat qu’elle a mené en Guinée pour l’éducation des filles, leur maintien à l’école et sa lutte contre les mutilations génitales féminines afin de préserver l’intégrité physique des jeunes filles. Nos conversations à Bonn et à Dakar sur ce sujet m’ont permis de connaitre plusieurs aspects de cette problématique. Je lui suis infiniment reconnaissante d’avoir écrit la préface de ma brochure.

Jusqu’en 2014, malgré son âge avancé, Madame le Maire, a travaillé sans relâche au bien-être de ses concitoyens et de son pays, la Guinée.

Hadja Maciré Fofana était dotée d’une grande ouverture d’esprit et d’une extraordinaire culture générale qui ravissait tout un chacun.

C’est avec émotion que je pense à notre dernière rencontre en 2014. Elle nous avait accompagnées, mes sœurs et moi, à l’église St Joseph à Dakar pour commémorer l’anniversaire du décès notre Maman. Elle égrenait son chapelet et priait avec nous pour le repos de l’âme de notre Maman qui était sa grande sœur et son amie.

Hadja Maciré Fofana était le symbole de la Femme Africaine à l’orée des indépendances. Le pèlerinage sur les lieux sacrés de l’Islam lui avait permis de réaliser l’un de ses vœux les plus chers. Elle portait ainsi le titre honorifique d’Hadja, signe de sa profonde piété. C’est une perte incommensurable pour notre famille. Nous pleurons tous, car Tantie a entrepris le long voyage sans retour.

En pensée, nous nous inclinons très respectueusement devant la dépouille mortelle.

Que le Tout-Puissant accueille, notre chère Tante dans son paradis! Qu’Il nous accorde à tous de puiser dans notre foi le courage surmonter cette douleur!


Repose en paix Tantie chérie! Que la terre te soit légère!


Dr. Pierrette Herzberger-Fofana

Députée au Parlement Européen

1ère Vice-Présidente de la commission Développement

Bruxelles- Belgique


AJOUTER UN COMMENTAIRE

Votre message a été envoyé.
Nous vous recontacterons très rapidement.




Tags

Types de contenus









Facebook



Twitter







Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.