De plus en plus de personnes me demandent pourquoi je ne fais plus "la chronique de Ansoumane Bangoura" à la RTG.

5/9/2020



J'en déduis que ma tribune n'était ni inintéressante ni inutile. Par respect à ce public (aussi restreint soit-il) je fais savoir que l ' absence de ma tribune de la grille de la télévision nationale ne relève pas de moi . Dois-je m'ouvrir de ce que :

-l'idée de cette chronique est venue de mon souci de combler un vide :la RTG est en effet le seul organe de presse qui n'affiche pas une page éditoriale.La RTG est la seule institution de média qui ne prend pas position , qui n'exprime pas l'opinion de sa direction( du détenteur de son pouvoir éditorial) . C'est inédit.

-ma chronique était hebdomadaire parce que la RTG l'avait ainsi voulu.

-la chronique était aléatoire , subsidiaire ; elle n'était diffusée que lorsqu'on ne pouvait pas faire autrement. Elle relevait ainsi de ce que François de Closet appelle " émission EPM( Et Puis Merde ). Ce qui n'est assurément pas le traitement le plus convenable à un papier éditorial (papier de tête).
Faut-il m'expliquer ?

-J'ai pris le parti de faire cette chronique pour présenter,illustrer et défendre le Professeur Alpha Condé, sans fard ni hypocrisie, sans démagogie ni opportunisme. Sans aucun autre intérêt que celui d'exprimer mon engagement personnel à promouvoir la Guinée à travers ce que fait Alpha Condé et qui, de toute évidence est immense pour ne pas dire gigantesque,héroïque.

-Je tentais secondairement de faire pièce à cette salve qui, chaque jour, matin , midi et soir , s'abat , unanimiste et nourrie de malveillance, tirs groupés sur nos réflexes et destinés à dénigrer celui que je crois être un bon Président et à démonétiser des acquis aussi importants qu'inespérés. La précarité des moyens et la fragilité de la situation accentuées par des avanies naturelles (Ebola et Covid) ont certes, beaucoup réduit, obéré la capacité de Alpha Condé de transformer avantageusement les réalités de notre pays.Mais qu'à cela ne tienne !

Entre la Guinée de 2010 et la Guinée de 2020, c'est comme entre le jour et la nuit . Les résultats obtenus , exceptionnels en quantité et en qualité sont là , indéniables; la flagrance et l'énormité des facteurs négatifs mettent en relief la valeur des résultats et l'habileté de l'artisan. Ces résultats m'impressionnent voire me fascinent. J'ai voulu le dire. Je ne peux pas le dire. Je demande que cela soit dit par d'autres. Si Alpha Condé était présenté "tel qu'il est , l'autre Alpha Condé, le vrai "(Tibou Camara) , la situation sociopolitique- de notre pays ne serait pas ce qu elle est, comme elle est :
minable , dangereuse, conflictuelle .

Elle s'attiédirait,s'édulcorerait de bien de malheurs , se guérirait de bien de blessures. On pourrait faire l'économie de bien d'incompréhensions et d'autant d'inimitiés .

Les choses étant ce qu'elles sont et comme elles sont,le Président de la République a le droit d'être présenté , illustré et défendu , affiché à la meilleure enseigne des organes d 'informations de l'État. C'est la Loi et les statuts qui lui en font la part. Je ne vois pas pourquoi on l'en priverait.

Ansoumane Bangoura

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Votre message a été envoyé.
Nous vous recontacterons très rapidement.




Tags

Types de contenus









Facebook



Twitter







Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.