CPI : 《 L'acquittement de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé n'est pas définitif 》 Maitre Paolina Massidda

23/1/2019

L’acquittement de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé n’est pas « une décision définitive. Elle est susceptible d’appel selon le statut de Rome « . C’est ce qu’il convient de retenir de la déclaration de Me Paolina Massidda, représentante légale des victimes, dans le procès à la CPI de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé.

Maître Paolina Massidda s’est prononcée à la Maison de la presse, à Abidjan-Plateau, sur la procédure en cours à la Cour pénale internationale (CPI). La décision d’acquittement de l’ex-Chef de l’Etat ivoirien Laurent Gbagbo et de son ex-ministre de la jeunesse, Charles Blé Goudé «n’est pas définitive», a soutenu, mercredi 23 janvier 2019 à Abidjan, l’avocate légale des victimes dans ce procès de MM Gbagbo et Blé Goudé.

En visite dans la capitale économique ivoirienne pour expliquer à ses clients leur situation dans ce procès, Me Massidda a fait cette déclaration au cours d’une conférence de presse. « (…) Les victimes sont profondément déçues, mais elles sont confiantes », a-t-elle affirmé, expliquant que « la chambre d’appel, a le pouvoir de maintenir Laurent Gbagbo et Blé Goudé en prison malgré leur acquittement ».

La « décision n’est pas définitive. Elle est susceptible d’appel selon le statut de Rome », a fait remarquer l’avocate qui a tenu à affirmer que « les éléments de preuves présentés par l’accusation sont toujours suffisantes pour continuer la procédure ».

Selon Me Paolina qui dit avoir rencontré les victimes participant à ce procès, ces dernières ne sont pas favorables à une éventuelle libération de l’ex-président ivoirien.

« Si l’acquittement des deux accusés est confirmé, les victimes n’auront aucun droit à réparation. Donc, nous allons plaider pour la nécessité du maintien en détention de M. Gbagbo. Mais, si sa libération est confirmée en appel, nous plaiderons une libération sous condition », a-t-elle fait savoir.

« La chambre de première instance n’a pas motivé sa décision de manière écrite donc nous ne savons pas ce qui a motivé la décision d’acquittement. Je me suis rendu au pays pour rassurer les victimes. Nos clients pour l’instant ne sont pas favorables à l’acquittement de Gbagbo et Blé Goudé », a-t-elle expliqué.

Poursuivant, elle a estimé que l’engagement de MM. Gbagbo et Blé Goudé de ne pas se soustraire à la justice s’ils sont libérés et autorisés à regagner la Côte d’Ivoire « n’a pas de force légale ». Elle estime, même si les deux accusés sont libérés, qu’ils « ne puissent pas sortir d’Europe, qu’ils puissent rester dans un pays d’Europe proche de la Cpi ».

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Votre message a été envoyé.
Nous vous recontacterons très rapidement.




Tags

Types de contenus









Facebook



Twitter







Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.