Départ à la Maison Blanche
Stephen , l’éminence grise de Trump, quitte la Maison Blanche

Partenaires

Africatime

Conakrylive

Ecoutez Sabari FM 97.3 en direct

Guinée7

L'Express Guinée

Le Diplomate

Mediaguinee

www.guineematin.com

50 visiteurs connectés

24 Septembre 2017 - 5h56

L’opposition, pour quoi y faire ?  [2015/11/19]

Aujourd'hui en Guinée L’idée fait son chemin. En interprétant certains propos et gestes du président Alpha Condé, nombreux sont ceux qui lui prêtent l’intention de mettre en place, après sa reconduite au sommet de l’Etat guinéen, un gouvernement d’union nationale. Ou tout au moins un gouvernement d’ouverture vers d’autres chapelles politiques, y compris de l’opposition.

Par le biais des médias, l’on apprend que la « communauté internationale » serait favorable à un tel scénario. Mieux, qu’elle aiguillonnerait le pouvoir et l’opposition dans ce sens.

La trouvaille, qui en fait n’en est plus une, a été expérimentée un peu partout en Afrique. Souvent là où les tensions politiques et sociales étaient telles que la désarticulation de l’Etat semblait imminente. Parfois aussi, on y a fait recours à des fins de stratégie. Comme ce fut sans doute le cas avec le « gouvernement de majorité présidentielle élargie » du président sénégalais Abdou Diouf, à l’orée des années 90. Un gouvernement au sein duquel son principal opposant, Abdoulaye Wade, accaparé par un pompeux et vide titre de ministre d’Etat (sans portefeuille), cessera de lancer ses troupes dans la rue aux cris de « söpi » (changement en langue ouolof) ! Le vieil opposant ira jusqu’à interdire la mise en vente d’un numéro du journal de son parti (également appelé « Söpi), le PDS, où le gouvernement était attaqué dans certains articles. Au nom de la solidarité gouvernementale.

Evidemment, cette « complicité » ne résistera pas à l’épreuve du temps et des appétits politiques : dès l’échéance électorale suivante l’attelage se rompra.

En Guinée aussi, ce ne serait pas une première. Vers la fin du régime – et des jours – du président Lansana Conté, qui régnait mais ne gouvernait plus (ou à peine), le Premier ministre Ahmed Tidiane Souaré s’est retrouvé à la tête d’une équipe pléthorique comprenant presque tous les partis politiques significatifs de l’époque, excepté le RPG d’un certain Alpha Condé.

Si cela avait permis de contenir un moment l’agitation sociale, de calmer les syndicats, la quiétude de la cité et le sommeil des décideurs seront de nouveau troublés, fréquemment, par la grande muette qui se fera entendre à propos du fameux « bulletin rouge » (des revendications de primes).

Le problème avec ce genre d’hybridisme politique, c’est que l’on abouti souvent à l’une des situations suivantes. Soit que l’opposition qui entre dans le gouvernement adopte un profil bas, s’implique dans l’exécution d’un programme qui n’est pas le sien (et qu’elle a même combattu parfois), et contribue ainsi à instaurer de fait la pensée unique (et inique) en creusant sa propre tombe. Après son élection en 2010, Alpha Condé ne « prophétisait »-il pas la disparition de l’opposition guinéenne ?

Ou alors, comme le loup dans la bergerie, l’opposition s’arc-boute sur ses principes et son rôle de contre-pouvoir, pour saper de l’intérieur l’action du gouvernement, avant de quitter le navire, surtout quand il commence à tanguer dangereusement, à l’approche des élections suivantes. A coups de déclarations et .de démissions fracassantes. « Le meilleur moyen de renverser un gouvernement, c’est d’en faire partie », disait Oscar Wilde.

Dans le contexte actuel, il faudrait de sérieuses garanties de la part du pouvoir en place, pour qu’un parti comme l’UFDG de Cellou Dalein Diallo prenne le risque de tenter une telle aventure. Criant sut tous les toits que la gouvernance du président Alpha Condé est calamiteuse, il risque d’être également comptable de la gestion de celui-ci à la fin de ce second mandat, si ce n’est à l’occasion des prochaines législatives en 2018.

En ce qui concerne les autres, l’on ne peut jurer de rien. Il s’agirait alors pour des partis qui ne se font plus d’illusions quant à leurs chances de gagner une élection présidentielle dans cinq ans, de trouver des points de chute juteux pour certains cadres et responsables. En attendant peut-être un miracle, …

N’ayant pas le pouvoir d’agiter le spectre des manifestations de rue, contrairement à l’UFDG, leur présence au sein du gouvernement ne saurait garantir la fin des affrontements entre militants surexcités et policiers à la détente facile.


Top Sylla

 

 Ajouter un commentaire
 Lire les commentaires
 Imprimer la page

Ajouter un commentaire


Nom ou pseudo:

Commentaire:


Lutte anti-spam. Recopier le nombre ci-dessous avant d'envoyer votre formulaire.
image CaptCha  



Stephen , l’éminence grise de Trump, quitte la Maison Blanche
Une compétence appréciée et félicitée par le Washington post
Aboubacar SAKHO nommé Conseiller, Attaché de presse
Paul Moussa Diawara inaugure le stade
De Moussa Dadis à Alpha CONDE
KPC confie sa discothèque, Boulevard Select, à Edouard de petit Paris
Bah Oury
Etapes de l’INDH, de la CPRN, du CES et de la HAC
Dalein doit des excuses à Alpha Mohamed Condé
Le gâchis qui a fait couler Guillaume CURTIS
Les plus diplômées
Une nouvelle épreuve commence pour Bah Oury
La force de guerre qui a accompagné Alpha Condé
Le pouvoir rappel à l’ordre à Conakry
SOS pour éviter le gouffre
Didier Fall et famille au secours des populations de Kindia
Discours du Pr Alpha Condé
Les chiens aboient la caravane passe
Alexander Lascaris et Antonio pour un partenariat et l'ouverture des classes en Guinée
Discours intégral de Mohamed DIARE
Dépassionnez le débat
Discours Intégral de KOUTATE
Cascade de suspensions, mutisme de Super V
Rattrapé par sa gestion
‘’Préparez votre sortie pendant que vous êtes fort’
Les vérités d’un journaliste contraint à l’exil
CIS-Tv : Remise du car de reportage.
Dadis interdit à Tibou de parler de lui
Les vérités d'Alpha CONDE à Maggie De Block
Siaka Kouyaté a tiré sa révérence !
Zalikatou DIALLO exclue du PEDN
Kerfalla Yansané, la chaise éjectable d’Alpha
Une référence perdue pour la jeunesse guinéenne
Soit 30 ans de vie conjugale
Mes voeux aux compatriotes
La seconde débacle judiciaire de mademoiselle Chantale Colle.
23 Nov 2007-23 nov 2012 : Ibrahim Sakho a 5 ans
Quand une ‘’enquête’’ se laisse découvrir
Joyeux anniversaire
N’est pas que seulement macroéconomique
Impossible mission pour Alpha Condé ?
AEG recherche trois journalistes dynamiques et motivés
Guinée : Un opposant de plus appelé BAIDY
CPI : Fatou Bensouda prend ses fonctions de procureur général vendredi
La Haye : 50 ans de prison pour Taylor
Celui de Jean-Marc Ayrault
Naissance dans la famille de Mr. Saidou DIALLO à Liège
Groupe Guicopres pose la première pierre d’un hôtel de 3 étoiles à Boké


Alpha à Ouaga
Le Prési en exercice de l'UA sur les lieux de l'attaque
Au tour de Bathily de parler
« ma société ADS n’a jamais bénéficié d’un marché de gré à gré ni en Guinée, ni ailleurs »
Dépêches
L'UA/Nord-Mali
TV Aujourd'hui-en-guinée

cliquez sur la photo pour ouvrir la video

Voir les autres articles >>>
Genève : KPC rend hommage à sa femme
Genève : KPC rend un hommage mérité à son épouse Safiatou
TV Aujourd'hui-en-guinée  ::  Alpha à Ouaga  ::  Audios  ::  L'UA/Nord-Mali  ::  Libres Propos  ::  Soutenez Aujourd'hui en Guinée  ::  Albums Photos  ::  Contact  ::  Abonnez-vous  ::  Email  ::  Partenaires  ::  


Privé - Espace Clients  Hotline  

© Rosawebpro   |    Privé - Espace Clients