Tiken déconseille và Alpha Condé
Un 3ieme mandat : «  Ne tentez pas « 

Partenaires

Africatime

Conakrylive

Ecoutez Sabari FM 97.3 en direct

Guinée7

L'Express Guinée

Le Diplomate

Mediaguinee

www.guineematin.com

52 visiteurs connectés

15 Décembre 2017 - 15h49

Mali : La Chute de « ATT», ou la Chute de la CEDEAO ? [2012/4/1]

Aujourd'hui en Guinée CONAKRY/La prise de position de la CEDEAO, après Le coup d’Etat prévisible et normal contre le Président malien, exhibe une fois de plus la faiblesse politique et la myopie de notre Organisation Régionale, après ses échecs dans tous les conflits armés et politiques du Liberia, Sierra Leone, Côte d’Ivoire, Togo, Guinée Bissau et j’en passe.…

Condanner un coup d’Etat est en soit un principe, mais refuser d’analyser la particularité de chaque coup d’Etat avant de prendre une décision, est une bêtise politique qui élargie sa voie de l’échec. Aucune Organisation Politique Internationale ne peut avoir de succès si elle ne sait à la fois gérer ses principes et la réalité du terrain : REALPOLITIK.
Ce refus d’analyse et le manque de courage politique font que c’est toujours une « obscure » Communauté Internationale financée et conseillée par la France qui résout tous les problèmes régionaux à la place de la CEDEAO. Elle va d’échec en échec.
Son attitude présente dans le conflit malien contre les putschistes est vouée à l’échec.

-Elle demande le retour de Président déposé : ATT ne reviendra plus au Pouvoir.
-Exige le retour d’un régime Constitutionnel : Les militaires ont accomplit leur devoir Constitutionnel, en remplaçant UN COMMANDANT EN CHEF DES FORCES ARMEES INCAPABLES DE DEFENDRE L’INTEGRITE TERRITORIALE DE SON PAYS. C’est le devoir régalien d’une armée.

-Exige le maintien des dates Electorales : On n’organise pas d’élection nationale dans un pays occupé en partie par des Forces rebelles. On organise pas des Elections Nationales dans n’importe qu’elle condition avec un Président en fin de mandat engagé dans un conflit armé ou avec groupe de militaire qui a prit le Pouvoir par coup de colère dans la précipitation.
-Prévoit des sanctions dans contre le Mali, un pays enclavé : Quelle bêtise !

Qui supportera le flux des refugiés de guerre et économiques dans des pays limitrophes ?
Le Mali n’est déjà pas nantie par la nature. En cas d’embargo effectif, la famine fera plus de dégâts que la junte au Pouvoir et les Rebel réunis et la Guinée sera le seul pays à payer le prix, car la Cote d’Ivoire et le Burkina sont aujourd’hui inaccessibles et le Sénégal et la Mauritanie ne partagent que le désert avec le Malien.

L’exode vers la Guinée garantirait l’échec de tous les efforts du Gouvernement guinéen dans le domaine Agricole. Et aucun embargo de la CEDEAO ne fera partir les militaires.

En plus, avant de s’embarquer dans une voie sans issue, la CEDEAO ferait mieux de s’assurer de l’attitude de la France. En ce qui concerne les pays francophones, sans la France il n’y a pas de CEDEAO. Et la France n’est concernée dans ce conflit que par le sort de ses ressortissants qui y sont souvent pris en otage. Elle est capable de sacrifier le Nord du Mali pour sa « Sécurité » avec des arrangements qui sauvegardent ses intérêts.
Les Etats n’ont pas d’état d’Ames et la France n’a que faire de nos « démocraties».

Il serait plus productif pour la CEDEAO, d’aider le Peuple Malien à se débarrasser des Rebels du Nord en soutenant fermement et militairement le nouveau Pouvoir pour la sauvegarde de son intégrité territoriale que d’initier un bras de fer avec la Junte militaire.
Elle ne pourra pas exiger la sécurité de tous les Ministres détenus et l’ex-Président ATT si elle n’établit un climat de confiance entre elle et le nouveau Pouvoir.

La CEDEAO ne pourra rien exiger des militaires maliens, sans qu’elle ne s’engage sans ambigüité dans la lutte militaire contre les Rebels du Nord. C’est son soutien matériel et moral qui lui permettra d’exiger des Elections démocratiques le plus rapidement possible.

Si la CEDEAO refuse de supporter la junte au Pouvoir militairement, les contrebandiers, les trafiquants de drogue et la mafia internationale s’impliqueront. D’une façon ou d’une autre le Mali aura des armes. C’est la CEDEAO qui perdra la face une fois de plus, avec des conséquences dramatiques pour le Peuple malien, et la Guinée l’éternelle terre d’accueil des victimes des conflits régionaux.

Prendre des mesures draconiennes contre la Junte, accompagnées d’un embargo économique qui exigerait obligatoirement la fermeture des frontieres, serait une catastrophe humanitaire pour le Mali et un désastre économique pour la Guinée et cela consoliderait le Pouvoir des militaires par la galvanisation du nationalisme malien.

Encore une fois bien que non souhaitable, le coup d’Etat contre Ahmadou Toure est normal et était prévisible. Quand une armée ne réclame rien d’autres que des armes pour aller defendre le territoire national, et que le Gouvernement n’arrive pas à repondre à cet appel, je ne vois rien de condannable à ce que cette armée decide de remplacer son Commandant en Chef.
Qu’a fait la CEDEAO pour la Mali, lorsque « ATT » lançait ses cris de détresse ?
On parle de Démocratie…
Par ironie, il n’y a rien de plus démocratique que la guerre, parce qu’elle n’épargne personne.

Ce qui se passe en ce moment à Bamako est beaucoup plus un échec de la CEDEAO que de la Démocratie malienne. Dans le cas présent c’est l’Algérie qui détient la clé du conflit, et la CEDEAO n’a aucun moyen de pression contre Bouteflika.

Si la CEDEAO se donnait les moyens et la volonte politique, la rébellion serait radiée en Afrique de l’Ouest. L’Harmonisation des politiques de Sécurité est toujours restée folklorique. La politique d’intégration régionale existe dans les discours mais dans les faits.

Aujourd’hui si le Mali chute sous le poids de la rébellion, la CEDEAO chutera.
Au lieu de condanner la Junte Militaire et isolé le pays, elle fera mieux de voler a son secours pour la défense de l’intégrité territoriale de ce pays frère.
Aucune condamnation en ce moment précis ne fera revenir l’Etat Constitutionnel, qui par ailleurs a échoué sur le plan Sécuritaire.

C’est la Réalité du Terrain qui doit commander l’action politique.


Ben Daouda Toure.

 

 Ajouter un commentaire
 Lire les commentaires
 Imprimer la page

Ajouter un commentaire


Nom ou pseudo:

Commentaire:


Lutte anti-spam. Recopier le nombre ci-dessous avant d'envoyer votre formulaire.
image CaptCha  



Genève : KPC rend un hommage mérité à son épouse Safiatou
Prétendu détournement de 27 milliards GNF, la vérité a triomphé sur le mensonge
Adama Barrow : « Yahya Jammeh savait que c’était fini »
Kindia: La prison civile touchée par la Semaine de la Citoyenneté
Alpha Condé et les quarante voleurs
Deux américains et un africain
Les activités du Pr Alpha Condé
La manipulation machiavélique du Directeur Général pour masquer ses malversations financières
Témoignages-Hommage
A Mohamed François FALCON
Le dernier des ‘’Mohicans’’ guinéens tire sa révérence !
Le bruit court à nouveau à Conakry
Devoir de mémoire ( Déclaration )
Répond aux jeunes fédéraux de l’UFDG
Là où le bât blesse!
"Si Konaté a déposé la liste, la CPI va la transmettre à la Guinée "
Démonstration à Dakar
Pour le Conseil Général de l'OIE
Le grand bazar de l’année
Sékouba KONATE à la Haye : Arrêt sur images
Témoignage sur un homme d'exception, Siradiou Diallo
L'honorable Nantènen KONATE
A quand la libération des officiers supérieurs !
Qui est Mamady Camara, le nouvel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Guinée en Afrique du Sud ?
Les confessions intimes de Joe avant son suicide
Liste des candidats retenus par la CENI
Au Palais Bourbon à Paris
Siaka Kouyaté répond à M. Mouctar DIALLO
Arrêt sur images à Conakry
Du Collectif qui se propose de traduire Alpha Condé en justice
du Collectif qui se propose de traduire Alpha Condé en justice
Abdoulaye Keïta ou le système mafieux d’un médiocre coordonnateur
« Je n’ai pas de relations d’affaires avec le Président ni avec son fils »
Rio Tinto, Alcoa et Dadco disent à la Guinée d'aller se faire voir
Souvenons-nous de nos morts de Monrovia
Alpha Condé et son fils, feu Ben Sékou le disconvient
Cellou Dalein Diallo le confirme ici
Pr Alpha Condé sait que je suis un homme qui est direct!
A quoi sert le défilé des politiciens ?
Une administration publique à deux vitesses.
SOS Policiers Guinéens en Russie
Jusqu'à preuve du contraire …Wade, démocrate jusqu'au … lynchage !
Les ’’opposants’’ veulent seulement organiser la pagaille en Guinée !
La parité en marche avec le Mouvement Pour la République
A propos d'un des prétextes des putschistes du 3 avril 1984 : ‘’Les normes’’
Le FMI accorde une aide de près de 200 millions de dollars à la Guinée : Les impressions du DGA - BGDA
Réponse à l’intervention du Ministre de l’Administration territoriale, M. Alhassane Condé
Guinée: De la politique de la chaise vide à la déclaration de guerre : L’Opposition ethno prépare son Djihad!
Les propos de Claude Guéant ou le bas degré de civilisation
Honorable Cheick Tidiane TRAORE: Ce que je crois
Se fondre dans le RPG Arc-en-ciel : Une idée que je réfute dixit Sékou Chérif Fadiga,Secrétaire à la communication de l'UPR
La réforme législative en Guinée, un impératif de l'Etat de droit


Administration /Mouvance
Qui est qui ?
Au tour de Bathily de parler
« ma société ADS n’a jamais bénéficié d’un marché de gré à gré ni en Guinée, ni ailleurs »
Dépêches
L'UA/Nord-Mali
TV Aujourd'hui-en-guinée

cliquez sur la photo pour ouvrir la video

Voir les autres articles >>>
Genève : KPC rend hommage à sa femme
Genève : KPC rend un hommage mérité à son épouse Safiatou
TV Aujourd'hui-en-guinée  ::  Administration /Mouvance   ::  Audios  ::  L'UA/Nord-Mali  ::  Libres Propos  ::  Soutenez Aujourd'hui en Guinée  ::  Albums Photos  ::  Contact  ::  Abonnez-vous  ::  Email  ::  Partenaires  ::  


Privé - Espace Clients  Hotline  

© Rosawebpro   |    Privé - Espace Clients