DIRCAB Présidence de la République
Une compétence appréciée et félicitée par le Washington post

Partenaires

Africatime

Conakrylive

Ecoutez Sabari FM 97.3 en direct

Guinée7

L'Express Guinée

Le Diplomate

Mediaguinee

www.guineematin.com

32 visiteurs connectés

22 Juillet 2017 - 3h46

Les griefs de Bah Oury contre Dalein
 [2013/2/12]

Aujourd'hui en Guinée CONAKRY-"La décision signée le 27 janvier par Elhadj Cellou pour procéder à la division de la Fédération UFDG de l'Etat de New-York en quatre micro-fédérations crée une source potentielle de conflits, d'émiettement et de perte d'influence de l'UFDG en Amérique.

Pourtant, je n'ai cessé d'attirer l'attention d'El hadj Cellou sur les risques que cette proposition comporte. Dans un mail du 04 décembre 2012, j'avais écrit « la proposition de décentraliser la fédération de New-York est inopportune et dangereuse pour l'UFDG aux USA. En plus elle me paraît suspecte. Il faut arrêter ces règlements de compte ». Le 03 janvier 2013 j'avais renchéri « lI faut au préalable un consensus avec les responsables, les militants et les sympathisants de la Fédération de New-York pour procéder à une décentralisation. Il est manifeste que ce consensus n'existe pas et en plus cette restructuration signifie la mort de l'UFDG aux USA, car elle est contraire aux statuts et aux principes organisationnels d'une véritable institution. Soyons plus responsable et sachons faire prévaloir l'intérêt exclusif de l'UFDG ».

Ces remarques étaient aussi partagées par la majorité des responsables et des militants de l'UFDG de New-York. Pour trouver une base consensuelle d'entente avec les responsables à Conakry les responsables de New-York mandatèrent une délégation comprenant El hadj Kaba BAH et Fatou Chinois auprès du Conseil Politique pour plaider en faveur du point de vue majoritaire. D'autres personnes ressources résidentes à Conakry ont été par mes soins également invitées à sensibiliser EL hadj Cellou sur les risques que cette proposition peut générer contre le parti.

En effet diviser en quatre micro-fédérations la fédération de New-York revient à émietter le parti et à dresser les militants en groupuscules antagonistes les uns contre les autres. Déjà, il est notoirement constaté que la rivalité entre des associations régionales et communautaires comme Pootaal-fi-Mbantal et Union du Fouta a compromis la cohésion et l’unité des membres de l’UFDG aux Etats-Unis. En rajouter en divisant la Fédération, sera suicidaire. Actuellement la direction de l’UFDG à New-York est le rare lieu où cohabitent et se retrouvent toutes les sensibilités, cela mérite d’être conforté. Le nier et l’effacer amèneront sans aucun doute à priver la communauté guinéenne d’une boussole politique sans laquelle les militants de l’UFDG seront condamnés à la dispersion et à la réclusion dans des associations de ressortissants sans aucune influence sur la vie politique.

Diviser la Fédération UFDG de New-York au profit de « comité de soutien » sera, livrer les structures du parti à de clans qui n’ont jamais montré leur capacité de rassembler et d’unir toutes les composantes de l’UFDG.

Diviser la Fédération UFDG de New-York, en dépit de l’opposition de la majorité des militants, sera un acte anti-démocratique et une négation des valeurs qui fondent l’UFDG.

Dans le fond, le Conseil Politique en divisant les fédérations de Ratoma, Kindia, Coyah, et autres a fait un mauvais diagnostic des insuffisances constatées dans le fonctionnement du parti. D’abord il est essentiel de noter que la faiblesse politique des partis politiques guinéens est principalement liée à des lacunes organisationnelles et conceptuelles. La référence dominante est l’expérience du parti

Etat du PDG qui n’est plus en phase avec les exigences de la société guinéenne d’aujourd’hui. Hier dans un environnement non démocratique et non concurrentiel les incantations démagogiques à la « gloire du leader » suffisent. Il suffit d’avoir des « surveillants » comme responsables pour imposer la doctrine officielle qui se ramène à « la pensée du guide éclairé », les mêmes rengaines qui sont de manière récurrente vociférées dans les « assemblées générales ». Aujourd’hui, tout est différent. Il faut innover, être à l’écoute de la société, anticiper sur les besoins et les attentes et préparer l’avenir en investissant sur la formation des hommes et des femmes pour faire émerger une élite politique apte et capable de gouverner le pays. L’organisation à mettre en place doit répondre à cet objectif : fermeté sur les principes, pérennité des structures, clarté des choix politiques et concertation –participation comme méthode de gouvernance.

Cette approche est le fruit de l’expérience et de la volonté de fonder une institution politique stable et impersonnelle. La démocratie est suffisamment fragile et a besoin d’un socle solide pour se développer. D’où la nécessité absolue de conférer une cohérence et une stabilité aux structures du parti conformément aux statuts que nous sommes censés défendre et respecter.

Pour cela, le comité des « assistants techniques » à raison de 2 par fédérations a été créé et animé par mes soins avant le 1er tour des présidentielles de juin 2010. Ces cadres ont eu à encadrer les fédérations du parti pour l’organisation des élections et la formation des militants. Cette équipe qui aurait dû capitaliser les acquis et servir de pôle d’excellence pour organiser, animer, épauler et former les responsables intermédiaires du parti a été ignorée et dissoute après mon départ en exil.

De même la cellule communication interne composée de jeunes cadres du parti qui a été mise en place et qui publiait le bulletin interne de l’UFDG a été également abandonnée à elle-même.

Ces deux structures centrales du parti étaient les instruments pour permettre une meilleure organisation de toutes les fédérations du parti. En plus le schéma organisationnel prévu par les statuts favorisait le recensement et l’enregistrement de tous les militants et responsables, comité de base par comité de base, sections par sections, et fédérations par fédérations. Un logiciel s’inspirant de celui du RDR d’Alassane Ouattara a été conçu sous la direction de feu El hadj BA Mamadou au cours du 1er semestre 2007. Le responsable au poste d’administrateur du siège devait traiter, gérer et contrôler l’introduction des informations collectées auprès des structures de base. Ce travail a été dans une large mesure entamé correctement. Cela a aidé pour le recensement des électeurs en 2008 et 2009 et pour la capacité de mobilisation de l’UFDG. Bien entendu avec près de 500 comités de bases dans Conakry et 80 responsables par comité de base, il nous était facile de mobiliser une centaine de milliers de personnes en moins de 48 h. Que reste-t-il aujourd’hui de ces acquis?

La partition des fédérations en micro-fédérations est un aveu que « l’acquis n’a pu être maintenu ».

La négation de l’existence des sections qui sont « la colonne vertébrale du parti » casse la dynamique de la construction d’un véritable parti structuré avec une forte capacité de mobilisation et d’une rapide réactivité.

La division des fédérations est une mauvaise réponse aux graves dysfonctionnements de l’UFDG.

Persister dans cette direction reviendra à tourner le dos aux intérêts de l’UFDG et à hypothéquer son développement et son avenir.

Les décisions bureaucratiques ne feront qu’accentuer le mal et ruiner à terme l’influence du parti sur la société guinéenne. L’UFDG a une vocation démocratique et par conséquent son organisation et son fonctionnement sont régis par les statuts. Le tripatouillage des structures pour satisfaire des clans est anti-statutaire et constitue une violation des règles démocratiques afin de « diviser pour régner ».

Je suis absolument opposer à cette manière de faire, car cela ruine les chances de l’UFDG d’être une institution forte, crédible, ouverte, accueillante et démocratique. Le changement dont la Guinée a besoin nécessite que l’UFDG soit une « institution politique forte » régie par des règles de droit que nous avons librement acceptées au IVème congrès en août 2009.

Je m’inscris dans cette dynamique avec plus de force et de conviction, car l’avenir de l’UFDG et l’instauration de la démocratie dans notre pays en dépendent. Défendre les intérêts de l’UFDG est un devoir pour maintenir son développement, et par conséquent s’opposer et refuser tout acte concourant à sa ruine est légitime."

Le 07 février 2013

BAH Oury

1er Vice- Président de l’UFDG





 

 Ajouter un commentaire
 Lire les commentaires
 Imprimer la page

Ajouter un commentaire


Nom ou pseudo:

Commentaire:


Lutte anti-spam. Recopier le nombre ci-dessous avant d'envoyer votre formulaire.
image CaptCha  



Pourquoi vouloir à tout prix, abattre le baobab ?
Pourquoi les ennemis de KPC vont-ils lamentablement échouer
Les raisons du différend entre l’Ambassadeur et ses collaborateurs
Message à la Nation du Pr Alpha CONDE
Mamadi Youla doit partir du gouvernement
Mad SAKHO a un an de plus : Joyeux anniversaire
“Antonio est une valeur à protéger “
Aux cadres ressortissants de la Haute Guinée
Déplorent la nomination de Mathurin Bangoura,
L ‘après Ebola au cœur des discussions
KPC entend aller décrocher le titre
Les félicitations et encouragement de KPC
Antonio Souaré désigné Président
Guinée : Qui veut la peau d’Alpha Condé ?
Dr Mohamed Diané, véritable garde rapproché d’Alpha Condé
Repose en paix symbole de la Vérité et du courage
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
La vérité des chiffres
Ebola s’invite naturellement aux débats
Fossoyeur du patrimoine culturel guinéen
Le groupe Guicopres et Micomar signent
Discours integral d'OBAMA
Mamadou Saliou Diallo guineaforum.org: « Konaté sera-t-il pire que Dadis ? » (14-07-2010)
L'inconstance et les hyperboles de Sidya Touré
Kader Sangaré, nouveau Président Délégué
Mohamed Said FOFANA : Le désarroi d'un PM au rabais !!!
La sanction infligée à Horoya inspire méditation
Le Patrimoine Public en péril !
Tibou KAMARA
Le data center sous Naité a fait l’objet d’une surfacturation
L'Avion d'Ellen J. Sirleaf. cloué sur la piste
A la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale
Détribaliser et éviter les opportunistes
Expulsion de sans-papiers guinéens de Belgique: Les raisons d’une annulation
Claude Kory Kondiano chez Blaise
Le général Konaté en quête de fonds
Alpha Condé et les quadras
Le cabinet de la Première Dame sonne l'alerte
Dans l'ombre de son père
Zalikatou DIALLO ne représente nullement le PE.D.N
Portrait d'une famille indigne
Peur et inquiétude au niveau de la population
Le probable Président : Mr Kory KOUNDIANO
Le SOS pathétique de Mandian SIDIBE
Mme Olga Syradin chez Guillaume Sorro
Évènements du 28 septembre2009 en Guinée : Les victimes réclament justice
Le Général Sékouba sur le départ à l’U.A
J'ai définitivement tourné la page guinéenne
Oui au sport non à la politique
Ce qu'en pensait l'opposant Alpha CONDE
Qui est réellement Aboubacar sylla ?
« La LONAGUI a été créée et abandonnée pendant dix ans.»
Konaté et le Sous-secrétaire Gl de l'ONU
Les secrets de l'accord obtenu
Sékouba KONATE chez Zuma : Discours
Quelques images pour immortaliser l'évènement
Je ne suis pas d’accord avec l’orientation politique de Cellou Dalein
Porte-parole du groupe qui porte plainte contre Alpha CONDE
Lansana Kouyaté mobilise le PE.D.N
Je t’aime moi non plus
D'Abidjan Kouyaté appelle ses militants à la retenue et au calme
Coincidences numérologiques, historiques et théologiques
La fille de Sékouba baptisée Jeannette
Les mensonges de Diallo Sadakaadji
Je veillera à la mise en œuvre d’un statut de l’opposition
Leaders séquestrés à Guéckédou
Kouyaté invité par l'UDI de Jean-Louis Borloo
Participation réussie pour Lansana Kouyaté
Chantale Colle porte plainte contre Aboubacar Diallo de la Radio Espace FM
Kouyaté face ses compatriotes à Paris
Le courant passe maintenant entre le Pr Alpha Condé et moi !
Les points forts et les points faibles d’un acte
Sanoussy Sow prend en main la préparation
Alpha Condé,le piège du compromis
Et après ?
La gaffe morale et politique de Dalein
L’irréparable crime
Zenab Barry-Sapin
Rachid N’Diaye, la puante gueule
«Je ne suis pas un homme politique ...»
Les fonds secrets de Saïd Fofana ?
Dondo dénonce Ousmane Doumbouya
« On ne répond pas à un malade mental en perdition au Burkina »
La diplomatie Guinéenne : Les chargés d'affaires où la vache laitière du cabinet


Kerfalla CAMARA Kpc
Pourquoi les ennemis de KPC vont-ils lamentablement échouer
Au tour de Bathily de parler
« ma société ADS n’a jamais bénéficié d’un marché de gré à gré ni en Guinée, ni ailleurs »
Dépêches
L'UA/Nord-Mali
TV Aujourd'hui-en-guinée

cliquez sur la photo pour ouvrir la video

Voir les autres articles >>>
Genève : KPC rend hommage à sa femme
Genève : KPC rend un hommage mérité à son épouse Safiatou
TV Aujourd'hui-en-guinée  ::  Kerfalla CAMARA Kpc  ::  Audios  ::  L'UA/Nord-Mali  ::  Libres Propos  ::  Soutenez Aujourd'hui en Guinée  ::  Albums Photos  ::  Contact  ::  Abonnez-vous  ::  Email  ::  Partenaires  ::  


Privé - Espace Clients  Hotline  

© Rosawebpro   |    Privé - Espace Clients