DIRCAB Présidence de la République
Une compétence appréciée et félicitée par le Washington post

Partenaires

Africatime

Conakrylive

Ecoutez Sabari FM 97.3 en direct

Guinée7

L'Express Guinée

Le Diplomate

Mediaguinee

www.guineematin.com

21 visiteurs connectés

17 Août 2017 - 6h52

Les dérapages de Bantama [2013/10/25]

Aujourd'hui en Guinée CONAKRY-Dans un courrier adressé à la Fédération Guinéenne de Football et que cette dernière cache dans ses coffres forts, le ministre de la jeunesse et des sports, Sanoussy Bantama Sow, exigerait le limogeage du sélectionneur de l’équipe nationale première, Michel Dussuyer et de l’entraineur de l’équipe locale, Kanfory Lappé Bangoura. C’est une immixtion grave, dangereuse, un dérapage aux effets et conséquences nocifs sur le football guinéen si les instances internationales (CAF et FIFA) se saisissaient de ce scandale.

Les ministres, depuis l’élection du président Alpha Condé, se remplacent et, malheureusement, se ressemblent toujours dans la gestion du département des sports. Après les dérapages de l’ancien international, Aboubacar Titi Camara, les faux pas de son successeur, Sanoussy Bantama Sow.

A quel moment ou que faut-il dire pour qu’au niveau du ministère des sports, les chefs de département comprennent que les fédérations sportives nationales sont indépendantes et devraient le rester ainsi. Et que rien n’habilite un ministre à s’immiscer dans les affaires intérieures ou à instruire une fédération sur son fonctionnement. Ce sont les règles internationales qui le veulent ainsi, et que tous les états sont tenus de respecter. Ce n’est pas pour assouvir la volonté de Pierre ou Paul, satisfaire les désidératas de tel ou tel, encore moins plaire à X ou Y.

Et ce n’est pas, non plus, diriger contre un pays ou un dirigeant. Personne n’a le droit de mettre la Guinée à l’étroit de la règlementation internationale. Ni la carrière internationale footballistique admirable d’Aboubacar Titi Camara ni le militantisme de première heure respectable de Sanoussy Bantama Sow au RPG n’autorisent ces violations. Pourtant, les deux ministres se remplacent, les faits se suivent et les méfaits se succèdent. Après le ministre du Syli national, vint le ministre de l’équipe nationale de football. De la part de Sanoussy Bantama Sow, c’est incroyable et incompréhensible.

C’est le moins qu’on puisse dire. Alors que sa nomination a été applaudie, alors qu’il a suivi, de près et en première ligne, les débordements, les incohérences, les faux pas, l’incompétence (pour tout dire) de son prédécesseur, nul ne pouvait imaginer que Sanoussy Bantama Sow, universitaire de surcroit, aurait accentué les maux et les défaillances de Titi Camara. On attendait de lui qu’il corrige et redresse les fautes commises et remette à l’endroit ce que l’irresponsabilité a mis à l’étroit. Qu’il donne l’exemple et la leçon, une fois pour toute, que le ministre des sports n’a pas vocation à être ministre du football encore moins chef du Syli national. Sanoussy Bantama Sow, avec tous les scandales provoqués par son prédécesseur, après les excuses publiques présentées par le président Alpha Condé à Niamey à cause de ces scandales du ministre qu’il venait de limoger, louant le pacifisme de la fédération, avait-il encore besoin qu’on lui apprenne la nature de ses relations avec une fédération.

Ne sait-l pas que son rôle n’est pas de se substituer aux fédérations sportives, mais d’amener l’état à accorder des moyens conséquents et importants afin que celles-ci renforcent la compétitivité de la Guinée. Alors, le ministre Bantama Sow devrait se mettre dans la logique du développement des infrastructures sportives en Guinée. Et non dans la gestion des stages ou matchs du Syli national. On attend de lui que le stade de Nongo, don de la Chine, soit enfin opérationnel. On attend de lui qu’il convainc son gouvernement de réaliser des stades internationaux dans des villes du pays. Pas seulement du football, mais de tous les sports.

On attend du ministre, une politique favorisant la pratique à grande échelle du sport en Guinée. On attend de lui que la Guinée soit éligible parmi les pays capables d’organiser les compétitions internationales de plusieurs disciplines sportives. Il est inacceptable qu’il réduise le rôle du ministre au limogeage ou remplacement des entraineurs. Personne n’admet les contreperformances de nos équipes, pas seulement en football, mais dans toutes les disciplines sportives où nos athlètes enchainent des piètres prestations, mais nous n’avions pas droit à l’exception.

A vrai dire aussi, ces échecs répétés sont la conséquence logique de l’état lamentable de nos infrastructures sportives et du manque d’investissements dans le secteur. Aujourd’hui, alors que les jeunes des autres pays se forment dans des académies sportives avec tout l’environnement adéquat, nos enfants sombrent dans les petites ruelles de Conakry. Comment, dans ces conditions, peuvent-ils être compétitifs face à ceux qui s’entrainent sur des terrains réglementaires et qui font tous les exercices physiques ?

Aussi longtemps que nous resterons dans l’improvisation, refusant d’investir comme cela se doit, les résultats escomptés ne viendront pas. Même si nous réunissons les plus grands entraineurs du monde, si nous ne créons pas les structures et conditions modernes, nos jeunes demeureront l’ombre d’eux-mêmes, à la traine des autres. On attend du ministre, ces conditions.

Pas les immixtions. Pour toutes ces raisons, Sanoussy Bantama Sow aurait été inspiré d’initier des journées nationales du sport, un forum où les experts pu l’aider à concevoir une véritable politique susceptible de relancer la Guinée sur la scène internationale. Il n’est pas encore tard


Abdoulaye CONDE

 

 Ajouter un commentaire
 Lire les commentaires
 Imprimer la page

Ajouter un commentaire


Nom ou pseudo:

Commentaire:


Lutte anti-spam. Recopier le nombre ci-dessous avant d'envoyer votre formulaire.
image CaptCha  



« ma société ADS n’a jamais bénéficié d’un marché de gré à gré ni en Guinée, ni ailleurs »
Ou en sommes-nous ?
Alsény SOUMAH: L’Ambassadeur de l’art culinaire guinéen aux USA
Vieille de 23 ans
Médias Privé
A la lettre ouverte de M. Amadou Kaba
Après Dakar
‘’Diallo Sadakadji’’ leader du MSD
C'est Kouyaté qui m’a convaincu d'accepter
Au lieu que « le Titanic Alpha ne coule... »
Les avantages et les dessous
Les remerciements de Dr Ousmane DORE
Ce repris de justice qui s'érige en donneur de leçons
Un menteur nommé M'bany SANGARE
Les condoléances du PEDN
Kouyaté et Bah Oury : Les adversaire du Président
SEM Fall à l'OCI et à la BID
Selon le département d'Etat US
Les premiers mots de Mandian Sidibé
Mamadou Sylla répond à Soriba Sorel
Minkael Barry
Après l’aveu, la sanction est-elle proportionnelle ?
« Je ne suis pas opposé aux soussou, aux malinké, aux peulhs ou à la forêt ».
L'opposition écrit au Premier Ministre
Sékouba Konaté attendu à Bruxelles
Général Sékouba Konaté ?
Dix huit condamnés, dix sept acquittés
Réussit son premier test au certificat d’aptitude .
Antonio Souaré sur le front international
Antonio Souaré réagit
A quoi joue Adjijatou Barry Baud ?
Pathé DIALLO décédé il ya de cela cinq ans
‘’Meilleure plume de la presse écrite’’
L’inacceptable immixtion du Burkinabè Alpha Barry
Le sulfureux Bictogo dans le passeport guinéen
Qu'est devenu le Général Mathurin ?
Dicours de Laurent Gbagbo
Samuel Eto'o accueilli en héros en Guinée
Vers le grand partenariat
La République de Guinée candidate
La nouvelle vie de Madame Henriette Conté
Pourquoi faut-il poursuivre les sieurs Sadio et Monenembo ?
Quand un calomniateur public s’érige en avocat du diable !
Convergence générationnelle pour une bonne relève politique
Hadja Fatou Bangoura en visite privée en Europe
Les raisons de la rage de Sidya contre Alpha
« Le contrat de l’opérateur Waymark a été signé avant l’entrée en fonction du Président Alpha Condé … »
Ce que souhaite le Pr. Alpha Condé
Le Général Sékouba nommé pour conduire les opérations militaires de reconquête du Nord- Mali
La face cachée de l'ancien Ministre du Contrôle Economique et des Audits
Alpha Condé face à l’histoire
Est la fumée avant le feu ?
Baidy sort de sa réserve et accuse…
Baïdy Aribot, ancien ministre de la Jeunesse et président de l’AFAG
Revirement spectaculaire de l’opposition ?
Echec planifié de la Diplomatie :Le Secrétaire Général au cœur du scandale
Alpha Condé nomme son fils : Les risques d’un acte


Kerfalla CAMARA Kpc
Pourquoi les ennemis de KPC vont-ils lamentablement échouer
Au tour de Bathily de parler
« ma société ADS n’a jamais bénéficié d’un marché de gré à gré ni en Guinée, ni ailleurs »
Dépêches
L'UA/Nord-Mali
TV Aujourd'hui-en-guinée

cliquez sur la photo pour ouvrir la video

Voir les autres articles >>>
Genève : KPC rend hommage à sa femme
Genève : KPC rend un hommage mérité à son épouse Safiatou
TV Aujourd'hui-en-guinée  ::  Kerfalla CAMARA Kpc  ::  Audios  ::  L'UA/Nord-Mali  ::  Libres Propos  ::  Soutenez Aujourd'hui en Guinée  ::  Albums Photos  ::  Contact  ::  Abonnez-vous  ::  Email  ::  Partenaires  ::  


Privé - Espace Clients  Hotline  

© Rosawebpro   |    Privé - Espace Clients