Gambie : Camapagne pour juger Jammet
Gambie : Lancement d’une campagne pour juger Yahya Jammeh

Partenaires

Africatime

Conakrylive

Ecoutez Sabari FM 97.3 en direct

Guinée7

L'Express Guinée

Le Diplomate

Mediaguinee

www.guineematin.com

70 visiteurs connectés

23 Octobre 2017 - 19h57

Jusqu'à preuve du contraire …Wade, démocrate jusqu'au … lynchage ! [2012/4/3]

Aujourd'hui en Guinée C'est connu : c'est dans les vieilles marmites que l'on prépare les meilleures soupes. A l'occasion des récentes luttes électorales au Sunugal (notre pirogue en ouolof), le Gorgui (vieux) qui, depuis dix ans, y était le seul maître à bord après Dieu, l'a bien prouvé. La finale s'est déroulée sans bobos pour la cohésion et la stabilité du pays, sur une arène où il n'a prévalu que le fair-play. Et dire que des esprits malins prédisaient des scénarios dignes d'inspirer Tobe Hooper, le réalisateur du mythique ''Massacre à la tronçonneuse''. Même si dans l'œuvre lugubre jouée en Eburnie, avec Gbagbo et Ouattara dans les rôles principaux, ce sont plutôt des machettes et des balles (dum-dum ou pas) qui ont fait couler l'hémoglobine.

Sénile mais pas gaga, le Gorgui. Depuis les empoignades électorales de 2000 qui l'ont permis de chasser du Palais de Roume le longiligne Abdou Diouf, il avait vite pigé qu'il y avait une nouvelle donne qui rendait difficiles les fraudes dans le contexte sénégalais: le prodigieux essor des nouvelles technologies de l'information et de la communication entre les mains de médias aux aguets et d'une société civile plus que jamais vigilante. D'où l'idée de concocter un projet de loi sur le ticket gagnant (élection d'un président et d'un vice-président) et le ''quart bloquant'', autrement dit la possibilité pour un candidat d'être élu dès le premier tour s'il parvient à engranger 25% des suffrages. Si ce projet était passé, le camion de déménagement aurait attendu encore quelques années avant de s'engager dans les allées de la Présidence.

Cependant, s'il est facile de voir derrière cette énième initiative du tondu hyper-diplômé des arrière-pensées électoralistes, l'on se doit de reconnaître qu'il ne s'agissait que d'un projet de loi que les députés pouvaient adopter ou rejeter. Mais avant même que ces derniers ne débattent sur le sujet, il a préféré retirer le projet pour calmer la rue que les ''guerriers'' du M23 avaient embrasée. Au nom, prétendent-ils encore, des principes démocratiques. Une noble réaction, s'il en fut, que les citoyens du pays pourtant qualifié de phare de la démocratie tardent encore à avoir. En effet, au pays de Barack Obama, et ce depuis Georges Washington, le président et le vice-président sont élus sur le même ticket, et l'on chercherait en vain le nom d'un président américain élu à l'issue d'un second tour, ce qui n'est d'ailleurs prévu nulle part dans la constitution.

Quand, quelques mois plus tard, le Conseil constitutionnel du Sénégal a validé sa candidature, en se fondant probablement sur un principe fondamental de droit (la non-rétroactivité de la loi), Gorgui a entamé sa campagne en jurant devant l'Eternel qu'il se soumettra au verdict des urnes. Ce qui n'empêchera pas ses adversaires, soi-disant défenseurs de la démocratie, de faire fi de la décision du Conseil constitutionnel (que d'aucuns attaqueront par des propos outrageants) en provoquant des mouvements (quasi)insurrectionnels pour empêcher une candidature pourtant avalisée par la plus haute juridiction du pays. Tous ses adversaires ? Non.

En parfait disciple de Gorgui, Macky Sall a vite compris qu'il était bien possible de terrasser (même ''en douceur pour respecter le droit d'ainesse'') le maître dans la nouvelle arène politique. Pendant que les Niasse, Tanor, Idy et autres, y compris le chanteur You et la couturière Diouma Diakhaté (Shalimar), entourés de ''gavroches'' déchainés, préféraient jouer des biceps dans les rues, le natif de Fatick sillonnait tranquillement le pays pour faire les yeux doux aux électeurs.

Bien lui en prit. Ainsi, comme dans un conte d'Amadou Koumba dont Birago Diop n'aurait jamais eu vent, voilà qu'un ingénieur géologue qui, il y a dix ans encore, n'occupait aucune fonction significative au sein de l'appareil d'Etat et n'appartenait à aucun état-major politique, va prendre ses quartiers au Palais de Roume.

Avant de quitter la tête de l'exécutif pour se lancer avec le PDS à la quête d'une majorité au parlement, Gorgui, dans son entêtement à se cramponner aux principes démocratiques, a laissé au moins un message qui peut paraître original à l'aune de certains postulats. Quand les conditions d'un scrutin régulier et transparent sont réunies, la limitation du nombre de mandats, qui d'ailleurs jure avec l'esprit de la démocratie, n'a plus aucun sens. Même si elle est la règle aux USA et inexistante en France, même si Wade est accusé, sans preuve formelle, d'avoir voulu briguer trois mandats en violation de la constitution sénégalaise ou, comme Bush père aux Etats-Unis, de voir en rêve son rejeton démocratiquement élu président.

Jusqu'à preuve du contraire …



Abdoulaye Top Sylla.

 

 Ajouter un commentaire
 Lire les commentaires
 Imprimer la page

Ajouter un commentaire


Nom ou pseudo:

Commentaire:


Lutte anti-spam. Recopier le nombre ci-dessous avant d'envoyer votre formulaire.
image CaptCha  



Genève : KPC rend un hommage mérité à son épouse Safiatou
Prétendu détournement de 27 milliards GNF, la vérité a triomphé sur le mensonge
Adama Barrow : « Yahya Jammeh savait que c’était fini »
Kindia: La prison civile touchée par la Semaine de la Citoyenneté
Alpha Condé et les quarante voleurs
Deux américains et un africain
Les activités du Pr Alpha Condé
La manipulation machiavélique du Directeur Général pour masquer ses malversations financières
Témoignages-Hommage
A Mohamed François FALCON
Le dernier des ‘’Mohicans’’ guinéens tire sa révérence !
Le bruit court à nouveau à Conakry
Devoir de mémoire ( Déclaration )
Répond aux jeunes fédéraux de l’UFDG
Là où le bât blesse!
"Si Konaté a déposé la liste, la CPI va la transmettre à la Guinée "
Démonstration à Dakar
Pour le Conseil Général de l'OIE
Le grand bazar de l’année
Sékouba KONATE à la Haye : Arrêt sur images
Témoignage sur un homme d'exception, Siradiou Diallo
L'honorable Nantènen KONATE
A quand la libération des officiers supérieurs !
Qui est Mamady Camara, le nouvel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Guinée en Afrique du Sud ?
Les confessions intimes de Joe avant son suicide
Liste des candidats retenus par la CENI
Au Palais Bourbon à Paris
Siaka Kouyaté répond à M. Mouctar DIALLO
Arrêt sur images à Conakry
Du Collectif qui se propose de traduire Alpha Condé en justice
du Collectif qui se propose de traduire Alpha Condé en justice
Abdoulaye Keïta ou le système mafieux d’un médiocre coordonnateur
« Je n’ai pas de relations d’affaires avec le Président ni avec son fils »
Rio Tinto, Alcoa et Dadco disent à la Guinée d'aller se faire voir
Souvenons-nous de nos morts de Monrovia
Alpha Condé et son fils, feu Ben Sékou le disconvient
Cellou Dalein Diallo le confirme ici
Pr Alpha Condé sait que je suis un homme qui est direct!
A quoi sert le défilé des politiciens ?
Une administration publique à deux vitesses.
SOS Policiers Guinéens en Russie
Mali : La Chute de « ATT», ou la Chute de la CEDEAO ?
Les ’’opposants’’ veulent seulement organiser la pagaille en Guinée !
La parité en marche avec le Mouvement Pour la République
A propos d'un des prétextes des putschistes du 3 avril 1984 : ‘’Les normes’’
Le FMI accorde une aide de près de 200 millions de dollars à la Guinée : Les impressions du DGA - BGDA
Réponse à l’intervention du Ministre de l’Administration territoriale, M. Alhassane Condé
Guinée: De la politique de la chaise vide à la déclaration de guerre : L’Opposition ethno prépare son Djihad!
Les propos de Claude Guéant ou le bas degré de civilisation
Honorable Cheick Tidiane TRAORE: Ce que je crois
Se fondre dans le RPG Arc-en-ciel : Une idée que je réfute dixit Sékou Chérif Fadiga,Secrétaire à la communication de l'UPR
La réforme législative en Guinée, un impératif de l'Etat de droit


Guinée- FMI
Guinée : Un accord avec le FMI en attendant les fonds
Au tour de Bathily de parler
« ma société ADS n’a jamais bénéficié d’un marché de gré à gré ni en Guinée, ni ailleurs »
Dépêches
L'UA/Nord-Mali
TV Aujourd'hui-en-guinée

cliquez sur la photo pour ouvrir la video

Voir les autres articles >>>
Genève : KPC rend hommage à sa femme
Genève : KPC rend un hommage mérité à son épouse Safiatou
TV Aujourd'hui-en-guinée  ::  Guinée- FMI  ::  Audios  ::  L'UA/Nord-Mali  ::  Libres Propos  ::  Soutenez Aujourd'hui en Guinée  ::  Albums Photos  ::  Contact  ::  Abonnez-vous  ::  Email  ::  Partenaires  ::  


Privé - Espace Clients  Hotline  

© Rosawebpro   |    Privé - Espace Clients