Tiken déconseille và Alpha Condé
Un 3ieme mandat : «  Ne tentez pas « 

Partenaires

Africatime

Conakrylive

Ecoutez Sabari FM 97.3 en direct

Guinée7

L'Express Guinée

Le Diplomate

Mediaguinee

www.guineematin.com

28 visiteurs connectés

18 Novembre 2017 - 2h38

A Mohamed François FALCON [2014/12/5]

Aujourd'hui en Guinée Mon Cher Mohamed François FALCON, jamais je n’aurais imaginé devoir m’adresser un jour à toi comme je vais le faire maintenant, car je pensais qu’étant l’aîné, je t’aurais précédé dans la tombe. Mais le Maitre de l’univers en a décidé autrement et prématurément.

Je sais que tu n’étais pas homme à me laisser partir sans me dire « au revoir ». Alors, je procéderai comme tu l’aurais fait, car cette grande affection fraternelle qui t’aurais contraint à le faire, m’oblige à tenter de surmonter ma peine pour m’exprimer, pour te parler encore une fois, la dernière, au moment où tu embarques dans la nef qui t’amènera auprès de ton Seigneur, pour l’inexorable voyage vers l’Orient éternel.

Avant toute chose, je veux rappeler que tu étais mon ami, un ami dévoué, désintéressé, au cœur généreux, bon et chaleureux. Tu as été pour moi un petit frère aimant et aimable que les hasards de la vie ont fort heureusement placé sur mon chemin et ancré dans mon esprit.La fraternité était dans son sang et irriguait ton corps et ton esprit.Tu te moquais des titres, du rang, des grades et des paillettes de la fortune.

Je témoigne que la chose qui comptait le plus pour toi, c’était l’humain, c’est la personne que tu avais devant toi.

J’ai la pleine certitude que toutes les personnalités réunies ce matin,ici,autour de ton cercueil, sont venues pour témoigner que ton cœur était grand ouvert et qu’il était immensément accueillant.Il se dégageait dans ta personne un je ne sais quoi d’ineffable qui menait chacun de tes actes au rendez-vous du succès.

Mon Bien-aimé FALCON, tu m’avais donné, avec une constance qui ne s’est jamais démentie, l’assurance que je pouvais compter sur toi, qu’en toute circonstance, tu répondrais à tout signe et à tout appel venant de moi, certainement à n’importe quelle heure du jour et de la nuit.Cette constance, tu l’as observée, sans défaillir, jusqu’à ton heure dernière.

Je sais que les années que tu as passées à la tête de l’Agence de lutte contre la corruption et les infractions voisines t’ont passionné. Les droits de l’homme, la transparence et la bonne gouvernance occupaient constamment tes pensées et décuplaient ton énergie et ton inclination naturelle à l’action.

Le souci de protéger les personnes et les biens, participer à la prospérité des populations, impulser le développement durable de ton pays ne te laissaient pas assez de temps pour le loisir, heureusement que tu savais puiser dans l’humour la force d’âme pour vaincre les stresses.

Dans toutes tes missions, ton enthousiasme contagieux, alimenté par une inaltérable amabilité a toujours suscité l’adhésion et le consens. Dans les débats publics, comme à l’occasion des causeries intimes, ta prévenante urbanité, ton obligeante courtoisie et ta bienveillance naturelle, appuyées parcette exceptionnelle bonne humeur qui faisait ton charme, ne te quittaient jamais.

Tu étais unanimement apprécié, tant par tes collègues immédiats que par le monde Associatif. Par ton intelligence lumineuse,tu savais réunir l’unanimité sur une question. C’est le cas du projet de loi anti-corruption qui va être adoptée après ta mort et j’espère que les députés à l’Assemblée daigneront, lorsqu’ils l’adopteront, le baptiser de ton nom.Il n’en doit être autrement, puisque ta vocation a toujours été de servir, d’être utile, d’aider, de trouver ou de proposer des solutions. Ce projet de loi, ton œuvre, est une belle illustration de cette noble inclination.

L’égalité de tous était pour toi une règle d’or. Tu ne méprisais personne.Tu ne te mettais jamais en avant, ni en colère, considérant que tu n’avais qu’à accomplir la tâche qui était la tienne, le mieux possible, et dans l’intérêt général. En cela, tu avais le don d’exceller.

Mon cher Falcon, François mon ami, Mohamed mon bien-aimé frère, en ces instants de forte émotion, je me souviens d’une expression que tu aimais employer, par exemple pour conclure une conversation ou une rencontre.Tu avais l’habitude de dire, avec un sourire qui mêlait bonhomie et espièglerie : « Elle est pas belle, la vie ! »

Ton départ brutal nous inflige une immense contrition et une profonde mélancolie.

François FALCON, tu vas nous manquer douloureusement. Tu vas beaucoup nous manquer, au sein de l’ITIE, comme au sein de l’Agence de lutte contre la corruption. Tu vas manquer à toutes les Associations et Organisations de protection des droits de l’homme et de promotion de la culture de la citoyenneté, de la démocratie et de la bonne gouvernance, qui ont collaboré avec toi.

Je n’oublierai jamais tous ces moments de joie simple et franche que nous avons partagés.Ton image, lors de nos randonnées mensuelles à Kindia, celle de notre périple à Guatemala, nos échanges sur le projet de loi anti-corruption, sur la création et le renforcement la culture de la citoyenneté et de la promotion des droits de l’homme ne me quitterons jamais. Je me souviendrai toujours de ces soirées de bonheur et de convivialité à l’Hôtel Flamboyant où des travaux en atelier nous réunissaient pour des délibérations sur les qualités de cœur et d’esprit d’un homme de vertu, en quête des valeurs humaines fondamentales les plus élevées.Je conserverai, indélébilement gravé dans ma mémoire que tu voulais être, simplement et par l’humilité, un homme d’une exemplaire modestie.

Je voudrais, à présent, humblement adresser mes très sincères condoléances à toutes celles et à tous ceux qui t’ont connu, apprécié, aimé.

Mes pensées vont tout particulièrement vers ta famille ; me souvenant qu’à chaque instant, l’être aimé,qui disparaît, occupe nos pensées et que la place qu’il tenait à nos côtés, de son vivant, se révèle plus prégnante encore, après sa mort.

Faut-il, je me demande, la survenance souvent brutale et inattendue du décès, pour prendre conscience de la valeur et de l’intensité de l’amour que le défunt nous procurait ? Disant cela, je pense particulièrement à tes deux enfants, à l’habitude de la vie en commun dans cette cellule familiale, brisée d’un coup, qui portera le deuil à jamais.

Au sujet de tes enfants, je te dirai ce que m’a rapporté mon père de la réponse donnée par notre Seigneur à Moise, lorsque celui-ci a demandé qui prendrait soin de son jeune fils, après son passage de vie à trépas. Fends cette roche sur laquelle tu es debout, ordonna Dieu,et tu auras ta réponse. Moise fit ainsi que le lui avait ordonné le Grand Architecte de l’Univers. Et Moise vit dans la roche un vers qui se nourrissais d’une feuille verte. Il rendit gloire à Allah ; Allah qui prendra tes enfants en sa miséricorde et leur accordera son intarissable munificence.

Puisqu’il est désormais vrai et entendu que je ne te reverrais plus, du moins jusqu’à ce qu’il plaise à Allah de me rappeler à Lui, laisse-moi te dire au revoir, mon frère bien-aimé. Repose dans la paix des bienheureux élus de Dieu et que le Très Haut, en rémission de tes péchés et en agrément de tes adorations, t’accueille au Paradis, signe de sa Sainte Mansuétude. Amen !

Ton Frère
Mohamed Aly THIAM




 

 Ajouter un commentaire
 Lire les commentaires
 Imprimer la page

Ajouter un commentaire


Nom ou pseudo:

Commentaire:


Lutte anti-spam. Recopier le nombre ci-dessous avant d'envoyer votre formulaire.
image CaptCha  



Genève : KPC rend un hommage mérité à son épouse Safiatou
Prétendu détournement de 27 milliards GNF, la vérité a triomphé sur le mensonge
Adama Barrow : « Yahya Jammeh savait que c’était fini »
Kindia: La prison civile touchée par la Semaine de la Citoyenneté
Alpha Condé et les quarante voleurs
Deux américains et un africain
Les activités du Pr Alpha Condé
La manipulation machiavélique du Directeur Général pour masquer ses malversations financières
Témoignages-Hommage
Le dernier des ‘’Mohicans’’ guinéens tire sa révérence !
Le bruit court à nouveau à Conakry
Devoir de mémoire ( Déclaration )
Répond aux jeunes fédéraux de l’UFDG
Là où le bât blesse!
"Si Konaté a déposé la liste, la CPI va la transmettre à la Guinée "
Démonstration à Dakar
Pour le Conseil Général de l'OIE
Le grand bazar de l’année
Sékouba KONATE à la Haye : Arrêt sur images
Témoignage sur un homme d'exception, Siradiou Diallo
L'honorable Nantènen KONATE
A quand la libération des officiers supérieurs !
Qui est Mamady Camara, le nouvel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Guinée en Afrique du Sud ?
Les confessions intimes de Joe avant son suicide
Liste des candidats retenus par la CENI
Au Palais Bourbon à Paris
Siaka Kouyaté répond à M. Mouctar DIALLO
Arrêt sur images à Conakry
Du Collectif qui se propose de traduire Alpha Condé en justice
du Collectif qui se propose de traduire Alpha Condé en justice
Abdoulaye Keïta ou le système mafieux d’un médiocre coordonnateur
« Je n’ai pas de relations d’affaires avec le Président ni avec son fils »
Rio Tinto, Alcoa et Dadco disent à la Guinée d'aller se faire voir
Souvenons-nous de nos morts de Monrovia
Alpha Condé et son fils, feu Ben Sékou le disconvient
Cellou Dalein Diallo le confirme ici
Pr Alpha Condé sait que je suis un homme qui est direct!
A quoi sert le défilé des politiciens ?
Une administration publique à deux vitesses.
SOS Policiers Guinéens en Russie
Jusqu'à preuve du contraire …Wade, démocrate jusqu'au … lynchage !
Mali : La Chute de « ATT», ou la Chute de la CEDEAO ?
Les ’’opposants’’ veulent seulement organiser la pagaille en Guinée !
La parité en marche avec le Mouvement Pour la République
A propos d'un des prétextes des putschistes du 3 avril 1984 : ‘’Les normes’’
Le FMI accorde une aide de près de 200 millions de dollars à la Guinée : Les impressions du DGA - BGDA
Réponse à l’intervention du Ministre de l’Administration territoriale, M. Alhassane Condé
Guinée: De la politique de la chaise vide à la déclaration de guerre : L’Opposition ethno prépare son Djihad!
Les propos de Claude Guéant ou le bas degré de civilisation
Honorable Cheick Tidiane TRAORE: Ce que je crois
Se fondre dans le RPG Arc-en-ciel : Une idée que je réfute dixit Sékou Chérif Fadiga,Secrétaire à la communication de l'UPR
La réforme législative en Guinée, un impératif de l'Etat de droit


Administration /Mouvance
Qui est qui ?
Au tour de Bathily de parler
« ma société ADS n’a jamais bénéficié d’un marché de gré à gré ni en Guinée, ni ailleurs »
Dépêches
L'UA/Nord-Mali
TV Aujourd'hui-en-guinée

cliquez sur la photo pour ouvrir la video

Voir les autres articles >>>
Genève : KPC rend hommage à sa femme
Genève : KPC rend un hommage mérité à son épouse Safiatou
TV Aujourd'hui-en-guinée  ::  Administration /Mouvance   ::  Audios  ::  L'UA/Nord-Mali  ::  Libres Propos  ::  Soutenez Aujourd'hui en Guinée  ::  Albums Photos  ::  Contact  ::  Abonnez-vous  ::  Email  ::  Partenaires  ::  


Privé - Espace Clients  Hotline  

© Rosawebpro   |    Privé - Espace Clients