Préfecture de Kissidougou
Paul Moussa Diawara inaugure le stade

Partenaires

Africatime

Africvisionguinée

Akhadan

Conakrylive

Ecoutez Sabari FM 97.3 en direct

Guinée7

L'Express Guinée

Le Diplomate

Les amazones

Mediaguinee

www.Guineematin.com

25 visiteurs connectés

30 Mars 2017 - 11h38
 RECHERCHER 
 Précédent
Suivant 

Ambassade de Guinée au Maroc : Les raisons du différend entre l’Ambassadeur et ses collaborateurs

2017/1/11

Aujourd'hui en Guinée Par un Arrêté, Madame la ministre des affaires étrangères a rappelé deux diplomates guinéens du Maroc. Voulant en savoir un peu plus sur les causes et les dessous de cette affaire, nous avons pris attache avec le ministère pour confirmation. Ces deux cadres ont été effectivement rappelés le 07 décembre 2016, suite à un différend né entre SE Monsieur l’Ambassadeur de la Guinée au Maroc –Aboubacar Dione John et ses collaborateurs.

Sur les faits, il faut retenir que c’est à l’occasion de l’arrivée du Président de la République, Professeur Alpha Condé, à la COP22 à Marrakech, que le financier aurait demandé à Mr l’Ambassadeur de solliciter de Conakry une subvention, pour faire face aux dépenses liées à cet événement. Aussitôt, l’Ambassadeur a écrit, puis Conakry a envoyé 20.000 dollars US dans le compte de l’Ambassade, avec un libellé disant ‘’Pour la subvention’’. C’est-à-dire, en appuis à l’Ambassade, pour l’organisation de la COP22 à Marrakech.

Alors, un weekend, Mr l’Ambassadeur Dione Aboubacar aurait appelé le financier Fantamadi Diaré pour l’informer de la réception d’une subvention de 20.000 dollars comme appui à l’Ambassade. Il lui a signifié que cela ne doit être connu d’aucun des autres membres du personnel de l’ambassade. Comme quoi, personne ne doit savoir qu’ils ont reçu les 20.000 dollars.

En fait, il ne pouvait rien faire sans tenir au courant le financier de l’ambassade, s’il s’agit des affaires financières de la représentation, comme le disent les dispositions réglementaires. Il était donc obligé de lui dire, avant d’ajouter qu’ils doivent le gérer dans la plus grande discrétion. L’Ambassadeur a ordonné une mise à disposition, c’est-à-dire une lettre adressée à la banque pour pouvoir faire des décaissements, hors ils sont les deux signataires. Le financier Diaré lui aurait dit que cela n’est pas possible, car c’est la secrétaire qui avait l’habitude de faire les mises à disposition. L’ambassadeur répondra qu’il était lui –même capable de la faire, et il prit son ordinateur pour faire ‘’la mise à disposition’’ sans numéro, pour 10 000 USD. Comment est-ce qu’un document administratif peut sortir sans numéro ? Cela prêtait déjà à confusion, selon le conseiller financier – Fantamadi Diaré.

Après la mise à disposition de 10.000 dollars, le lendemain il a pris son véhicule pour aller à Marrakech, en personne, négocier les prix des hôtels, alors que c’est le rôle du financier. Sur le plan pénal, c’est Fantamadi qui répond en tant que financier. Puis, Aboubacar Dione a envoyé une facture pro-forma qui ne portait même pas les noms des occupants des chambres d’hôtel réservées. Il demanda de virer un montant de 69 577 dirhams au compte de l’hôtel ‘’Nassim’’, où il n’avait en fait réservé que deux chambres. C’était à deux jours de l’arrivé du président. A l’arrivée de la délégation guinéenne, les trois (3) journalistes du président Alpha Condé, n’ont eu droit qu’à deux chambres, alors que chacun devait être logé individuellement.

Ainsi le financier appelé pour virer le montant, a simplement refusé. L’ambassadeur a menacé que s’il n’exécutait pas ce virement, qu’il recevrait des instructions. Effectivement, l’ordre de virement est arrivé de Conakry.

Le financier Fantamadi Diaré explique qu’à la date du 08 novembre 2016, il a ordonné à la banque de faire un virement qui a été fait aussi sans qu’il ne soit associé. Ainsi, le 09 novembre, Diaré a tiré l’historique à la banque, pour comprendre que le virement a été déjà fait sur la décision de l’ambassadeur, de façon unilatérale, alors que qu’ils sont légalement les deux signataires.

Il faut souligner qu’au lendemain de la mise à disposition des 10.000 dollars, le financier lui demanda ce qu’ils devaient en faire ? Il lui dira de prendre l’argent et lui envoyer à Marrakech. Ce que le financier a fait pour 95 000 dirhams par le biais de son chauffeur. Il lui a demandé de faire un reçu à leur retour de Marrakech. Ce qu’il n’a jamais voulu signer en reconnaissance de l’acte.

L’argent pour la COP22, la subvention, c’est lui qui l’a géré, parce que je lui ai remis tous les fonds. Ce qui est dramatique, nous arrivons à Marrakech, quand il avait déjà dit que nous ne voulons pas venir à Marrakech, et qu’on veut saboter la visite du président, nous précise Fantamadi Diaré ; qui dit être prêt à toute confrontation avec Aboubacar Dione- l’ambassadeur de Guinée au Maroc.

Ces dans ses conditions qu’ils ont fait le déplacement de Marrakech. Il se rendra à l’hôtel, et là il l’a fait monter dans sa chambre, et lui a dit : ‘’ici j’ai fait beaucoup de dépenses’’. Monsieur Diaré l’a répondu : ‘’Mais ce n’est pas à vous de faire les dépenses au nom de l’Ambassade. C’est mon travail, vous ne pouvez pas travailler à ma place. Là, on ne sera jamais d’accord tant que vous en piéter sur mes attributions’’.

Après cet échange, que fait l’ambassadeur ? Il tend 4000 dirhams soit environ 400 Euros, pour servir de prime pour la COOP 22. Le Financier lui répond, qu’il lui a remis 20.000 dollars, qu’il ne peut pas lui dire que les 4000 dirhams soit 400 euros, sont pour ses frais de séjour à Marrakech, car je me suis pris en charge avec deux de mes collègues, à savoir la chargée des affaires culturelles et le Premier conseiller. Nous nous sommes pris en charge, alors que lui avait un petit groupe autour de lui, qu’il entretenait. Des gens qui ne relèvent même pas de l’Ambassade.

Alors j’ai refusé, je n’ai pas pris l’argent, je lui ai demandé de me passer les 8000 dirhams, peut être les autres collègues pourront accepter. Ce qu’il m’a remis, mais hélas, les autres n’ont pas accepté cet argent. Il est parti dire à tout le monde que nous le suivons pour le problème d’argent.

Le lendemain à l’hôtel Nassim, je l’ai interpellé, en disant : ‘’ Excellence Mr l’Ambassadeur, vous m’avez chargé d’une mission, auprès de mes collègues, mais ils disent qu’ils n’en veulent pas. J’ai sorti l’enveloppe et lui ai donné. Il l’a pris et mis dans sa poche.

A notre retour à Rabat, le président étant parti, il me convoque à son bureau, et me demanda : Est-ce qu’il y a un reliquat concernant la subvention ?

Je lui réponds oui ! Il y a 23.000 dirhams. Il me dit de sortir ce montant pour régler les problèmes de factures et autres. Je lui dis que ce n’est pas venu pour ça. Il me dit alors de prendre une initiative. Je lui demande quelle initiative ? Il me dit de sortir l’argent pour qu’on se le partage. Je lui ai dit qu’il n’était pas question. C’est après qu’il me présenta une facture de 71.000 dirhams, parce qu’il s’est fait endetté auprès du consul général, pour le mobilier de son bureau.

Là, je lui ai dit qu’il ne peut pas engager financièrement l’ambassade, et que moi qui suis le financier, je ne sois pas informé. J’ai dit donc maintenant je ne paye pas. Il me dit si tu ne payes pas, tu recevras des instructions. J’ai refusé et je n’ai pas reçu d’instruction.

Pour les préparatifs de la COP22, on n’a jamais tenu de réunion. Depuis sa nomination à la tête de l’ambassade de la Guinée au Maroc, il n’a jamais tenu une seule réunion de cabinet.

Il est dans le trafic de visa et d’alcool, lui qui fut Directeur du protocole d’Etat. Il a une fois affirmé que le Président Alpha Condé était jaloux de lui, parce qu’il s’habillait bien plus que Monsieur le président de la République. C’est ahurissant non ?

D’après toutes ces informations, il nous semble que la Guinée mérite plus qu’un tel diplomate à Rabat, car le Maroc est assez important dans la diplomatie de notre pays. Il fait déjà regretté l’Ambassadeur Feu Aboubacar Kaba, à bien réfléchir sur tous ses excès d’Aboubacar Dione, qui d’ailleurs devait faire prévaloir ses droits à la retraite depuis la fin d’année 2016, selon un Arrêté de la fonction publique.

Pour finir, il faut retenir que Dione s’en orgueuillit en disant que cette décision est venue du haut lieu, sans savoir que nous savons maintenant qu’il a bel et bien envoyé un rapport mensonger contre ses deux collaborateurs, les accusant d’avoir porté main sur sa personne dans son bureau, alors qu’aucun membre de l’ambassade ne peut en témoigner de la véracité.

Mieux, l’Ambassadeur aurait dit et écrit aussi, que Fantamadi Diaré et Gassimou Bangoura étaient dans l’esprit de saboter l’arrivée du Président à Marrakech, raison qui expliquerait leurs attitudes négatives durant le séjour du Président. Au fond, il ne voulait pas que le rapport des deux autres diplomates soit lu avant ses mensonges par Conakry. Donc à date, l’Etat doit trouver à qui la faute, d’autant que tout Conakry sait que Fantamadi Diaré s’est investi dans la campagne de 2010 à 2015, à Kissidougou plus exactement, pour l’élection et la réélection du candidat du RPG arc en ciel. Les images de la RTG en témoignent suffisamment.

L’Appel est donc lancé au Professeur Alpha Condé, afin qu’il évite de faire du tort à ses bons cadres et militants, en lieu et place d’opportunistes à la solde de ses adversaires politiques, tel ce Dione Aboubacar venu au RPG par effraction et opportunisme, et non pas par la conviction et par amour pour la Guinée et son Président Professeur Alpha Condé, se réclamant à tout moment d’être un sénégalais (Sérère).



Aboubacar Sidick SAMPIL

00224 622 45 80 97

 

 Ajouter un commentaire
 Lire les commentaires
 Imprimer la page

Ajouter un commentaire


Nom ou pseudo:

Commentaire:


Lutte anti-spam. Recopier le nombre ci-dessous avant d'envoyer votre formulaire.
image CaptCha  


Ambassade de Guinée au Maroc
Les raisons du différend entre l’Ambassadeur et ses collaborateurs
Au tour de Bathily de parler
« ma société ADS n’a jamais bénéficié d’un marché de gré à gré ni en Guinée, ni ailleurs »
Dépêches
L'UA/Nord-Mali
TV Aujourd'hui-en-guinée

Voir les autres articles >>>
D. nationale des Impôts
Prétendu détournement de 27 milliards GNF, la vérité a triomphé sur le mensonge
TV Aujourd'hui-en-guinée  ::  Ambassade de Guinée au Maroc  ::  Audios  ::  L'UA/Nord-Mali  ::  Libres Propos  ::  Soutenez Aujourd'hui en Guinée  ::  Albums Photos  ::  Contact  ::  Abonnez-vous  ::  Email  ::  Partenaires  ::  


Privé - Espace Clients  Hotline  

© Rosawebpro   |    Privé - Espace Clients