Préfecture de Kissidougou
Paul Moussa Diawara inaugure le stade

Partenaires

Africatime

Africvisionguinée

Akhadan

Conakrylive

Ecoutez Sabari FM 97.3 en direct

Guinée7

L'Express Guinée

Le Diplomate

Les amazones

Mediaguinee

www.Guineematin.com

33 visiteurs connectés

23 2017 - 16h07
 RECHERCHER 
 Précédent
Suivant 

L'UFDG-L'UFR : Le désamour total !

2017/1/11

Aujourd'hui en Guinée Décidément, depuis le retrait du projet de loi à l’assemblée nationale, rien ne semble plus aller entre l’opposition républicaine et la mouvance présidentielle. Et nombreux sont les observateurs de la scène politique à y entrevoir une dégradation de confiance entre le pouvoir et l’opposition. Une situation, avisent-il, qui aboutirait tout droit aux classiques manifestations de rue. En tous les cas preuve en est doublement faite à travers la sortie du chef de file de l’opposition le 7 janvier dernier et la réplique cinglante de l’UFR, par ailleurs, parti du haut représentant du chef de l’Etat.

En effet, même si une date précise n’est pas donnée, Cellou Dalein Diallo a annoncé la reprise prochaine des manifestations de rues : « Il faut que vous soyez mobilisés. Le peu qu’on a obtenu, c’est grâce à la mobilisation du 16 août. Si nous voulons obtenir l’application de l’accord du 12 octobre, il faut qu’on se mobilise. Tenez-vous prêts. On ne reculera pas. Il faut que l’accord soit appliqué. S’il n’est pas appliqué, nous userons de tous nos droits légaux pour exiger son application. Nous le disons calmement mais fermement .Soyez mobilisés et prêts. On ne fera pas de guerre, mais on exercera notre droit octroyé par la constitution de la République. C’est-à-dire organiser des manifestations pacifiques. Nous n’agresserons aucun usager de la route. Nous marcherons dans la rue conformément aux dispositions des lois de la République. Il faut que la prochaine manifestation soit dix fois plus grandiose que celle du 16 août 2016. Pour que l’opinion internationale constate que les Guinéens ne soient plus derrière ce régime décadent ».

Cela dit, Cellou Dalein soutient que son parti ne défend pas que ses intérêts et s’en explique: «Certains membres de la mouvance ont voulu revenir sur la désignation des chefs de quartiers par les autorités administratives. Ils ont voulu contester le consensus. A l’époque, j’ai échangé avec le président de la République. Il a ordonné d’appliquer strictement la décision du dialogue. Après cette étape il n’y avait plus de conflit. Le projet du code électoral était tout prêt reflétant fidèlement le consensus qui s’est dégagé lors du dialogue. A la dernière minute, les députés de la mouvance proposent des amendements qui changent les modalités de composition des conseils communaux. Ils ont d’abord dit qu’il faut supprimer les listes indépendantes. L’UFDG ne défend pas que ses intérêts. Nous défendons la démocratie et le sens du partage. Nous avons dit qu’il n’est pas question de supprimer les listes indépendantes au niveau des élections locales, parce que dans certains pays, il y a même des candidatures indépendantes au niveau des élections législatives. Ils ont renoncé à cet amendement. Ils ont sorti un autre amendement qui veut que le système majoritaire soit appliqué pour la composition des conseils communaux. C’est-à-dire que le parti qui arrive premier ramasse tous les postes de conseillers et que les autres soient exclus même si le suffrage universel leur a donné des conseillers. Nous avons dit que ce n’est pas démocratique. On a refusé. Le code électoral en vigueur a décidé que les conseils communaux seront composés à la lumière des résultats obtenus par chaque liste. Si une liste a deux conseillers, elle aura ses deux conseillers »,

L’UFR SONNE LA CHARGE

Autre son de cloche ce samedi 7 janvier du côté du siège de l’Union des Forces Républicaines l’UFR où l’assemblée générale débattait justement sur le projet de code électoral soumis au parlement. D’emblée, l’UFR a clairement affiché sa désapprobation face à la démarche envisagée par son ancien allié de l’UFDG.

Sonnant la charge, Baïdy Aribot, le député uninominal de Kaloum s’est mis dans une posture de défenseur des institutions de la République « face à ceux qui menacent de descendre dans la rue ». Quant à Babara Fofana, chargé des questions électorales de l’UFR: « On ne doit pas défendre des intérêts qui sont contre la paix dans le pays ».

Pour le vice-président de l’UFR Goyo Zoumanigui dira que le combat de l’UFR est ‘’de faire des quartiers et des districts des collectivités locales où les populations élisent leurs responsables’’.

C’est le député Saïkou Yaya Barry qui s’en est vertement et ouvertement pris à l’UFDG en conjecturant ainsi : « Je vais vous dire la vérité, le problème de nos anciens alliés, c’est d’avoir des chefs de quartiers et de districts qui vont les aider à tricher les élections. A l’UFR, on veut des responsables de quartiers capables ». Et d’appuyer ses allégations par ce qui se serait passé à Mamou et à Kindia où selon lui des responsables nommés par un parti ont détourné des fonds publics.

Et, Mme Aïssata Daffé de conclure que : « L’UFDG a signé les accords, ce n’est pas parce que ça n’arrange plus qu’elle va quitter. Elle doit rester pour assumer ses responsabilités ».

« On ne peut pas être opposant et être en même temps complice du pouvoir ».

Au PEDN, il y a une tout autre lecture de cette situation. Et son porte-parole, met plutôt en cause les signataires de l’accord politique en question. Et François Bourouno va de son explication : « Dès qu’il (Alpha Condé NDLR) est en difficulté, il essaie de faire le colmatage, trouve des affinités avec les uns et les autres. Surtout qu’il a su manipuler certains soi-disant leaders de l’opposition républicaine pour gagner du temps…Ceux qui ont trahi le peuple de Guinée sont les signataires de cet accord, tous ceux qui ont leurs signatures sur cet accord ont trahi la Guinée. Ils savaient bien que ces dispositions n’étaient pas conformes à la volonté et au désir démocratique du peuple de Guinée. Il y a des gens qui se réclament de l’opposition républicaine sans savoir ce qu’ils veulent et sans connaître leurs devoirs. On ne peut pas être opposant et être en même temps complice du pouvoir. Ce n’est pas possible »

Quoi qu’il en soit, du côté de Gbessia, ce même jour et quasiment au même moment, c’est une autre ambiance qui planait au RPG arc-en-ciel. Lansana Komara le Secrétaire administratif du parti s’est montré plutôt serein en déclarant qu’il est convaincu qu’on parviendra à un résultat dans l’intérêt de tous les Guinéens. L’opposition a toujours menacé de manifester mais, cela ne nous a jamais empêché de dialoguer et de trouver des conclusions. Cela fait partie du jeu politique. C’est pourquoi, j’invite tout le monde à la compréhension et à la cohésion afin que nous trouvions une solution meilleure pour notre pays. Le RPG n’a pas peur d’aller aux élections, nous avons toujours été aux élections et nous les avons toujours gagnées».

Il est facile de noter qu’on est manifestement à contrepoint du ton et des argumentaires développés plus haut par les partisans de Sidya Touré. En tout cas, pour le coup, les Uféristes semblent encore ramer pour une époque bien connue et le fait de s’y attarder encore ont conduit maints analystes à se demander s’ils ne semblaient pas se faire plus royalistes que le roi alors qu’ils paraissent plutôt en déphasage….


In Le Diplomate

 

 Ajouter un commentaire
 Lire les commentaires
 Imprimer la page

Ajouter un commentaire


Nom ou pseudo:

Commentaire:


Lutte anti-spam. Recopier le nombre ci-dessous avant d'envoyer votre formulaire.
image CaptCha  


Ambassade de Guinée au Maroc
Les raisons du différend entre l’Ambassadeur et ses collaborateurs
Au tour de Bathily de parler
« ma société ADS n’a jamais bénéficié d’un marché de gré à gré ni en Guinée, ni ailleurs »
Dépêches
L'UA/Nord-Mali
TV Aujourd'hui-en-guinée

cliquez sur la photo pour ouvrir la video

Voir les autres articles >>>
D. nationale des Impôts
Prétendu détournement de 27 milliards GNF, la vérité a triomphé sur le mensonge
TV Aujourd'hui-en-guinée  ::  Ambassade de Guinée au Maroc  ::  Audios  ::  L'UA/Nord-Mali  ::  Libres Propos  ::  Soutenez Aujourd'hui en Guinée  ::  Albums Photos  ::  Contact  ::  Abonnez-vous  ::  Email  ::  Partenaires  ::  


Privé - Espace Clients  Hotline  

© Rosawebpro   |    Privé - Espace Clients