Préfecture de Kissidougou
Paul Moussa Diawara inaugure le stade

Partenaires

Africatime

Africvisionguinée

Akhadan

Conakrylive

Ecoutez Sabari FM 97.3 en direct

Guinée7

L'Express Guinée

Le Diplomate

Les amazones

Mediaguinee

www.Guineematin.com

14 visiteurs connectés

22 Janvier 2017 - 3h38
 RECHERCHER 
 Précédent
Suivant 

‘’Dictature’’ à la Radio Atlantic ? Plutôt de la diversion pour voiler une sale affaire de mercenariat du micro

2016/10/11

Aujourd'hui en Guinée Un site internet de la place a dû faire sensation sur la toile en titrant :‘’Dictature à la Radio Atlantic FM : Le Directeur Sékouba SAVANE arrache la parole à l’invité Yaya Bah en pleine émission’’.

Faux et archi-faux ! Il est vrai que dans la matinée du vendredi 7 octobre, Sékouba Savané, agissant en ses qualités de Directeur de la Radio Atlantic FM a retiré de l’émission ‘’Citoyenneté en sosso’’ un des sujets programmés par l’animateur en violation des consignes du responsable des programmes de la station.

L’animateur a reçu la note de retrait du sujet alors qu’il n’avait même pas eu l’occasion de dire bonjour à M. Yaya Bah, son invité. Conformément donc à cette instruction, M. Bah a été tout simplement remercié sans qu’il n’ait eu le temps d’ouvrir la bouche, et l’émission a continué avec les autres sujets au menu.

Mais pourquoi M. Yaya Bah a-t-il été censuré ? Le directeur l'a fait dans le souci de préserver l’image de pauvres citoyens contre l’avanie, comme cela est de coutume de la part de certaines personnes mues par des intérêts mercantilistes et égoïstes. Et pour cause.

Le sujet retiré de l’émission est celui d’un dossier nébuleux mettant en cause un avocat de la place accusé d’escroquerie par une dame qui est elle-même est passée sur nos antennes quelques jours auparavant.

Il était donc tout à fait normal que l’avocat mis en cause dans ce dossier ait droit à sa défense dans la même émission. Une démarche qu’on aurait d’ailleurs saluée parce que consacrant un principe sacro-saint du journalisme : l’équilibre de l’information. Surtout que sur d’autres stations de radio de la place, c’est l’avocat lui-même qui a assuré sa propre défense en apportant la contradiction.

Sauf que chose bizarre et incompréhensible, au lieu de l’avocat incriminé dans notre studio ce vendredi, nous avons vu surgir un certain Yaya 2 Bah qui n’est ni de près ni de loin mêlé à ce dossier. L’avocat est libre de sous-traiter sa défense avec le sieur Bah.

Mais pour ce qui nous concerne, la déontologie et l’éthique du journalisme nous interdisent de laisser passer sur nos antennes, cet invité, qui plus est, était totalement ignoré par le responsable des programmes de la radio.

Voilà des précautions que nous avons prises en toute responsabilité, d’autant plus que la Radio Atlantic FM n’est pas un moulin où on peut sortir de nulle part pour s’installer derrière le micro et flinguer qui on veut.

Reste que nos compatriotes doivent faire très attention, et surtout savoir faire désormais le discernement entre des personnes qui interviennent sur les ondes des radios pour promouvoir les valeurs sociales et celles qui se sont données la honteuse mission de mercenariat du micro. Ces dernières existent bel et bien chez nous et menacent malheureusement la liberté de la presse et notre jeune démocratie.

Il suffit à toute personne embarrassée par une affaire de proposer de l’argent à ces snippers du micro pour qu’ils la dispensent d’intervenir dans les radios et aillent eux-mêmes régler ses comptes à sa place contre espèces sonnantes et trébuchantes une fois la mission accomplie. Yaya 2 Bah qui fait aujourd’hui le tour des médias pour attaquer la Radio Atlantic FM est de cet acabit et coutumier des faits.

Qu’il sache une chose, le mercenariat du micro ou le justicier dans les radios passera ailleurs. Mais pas sur la Radio Atlantic FM sous notre modeste direction. Cela tant que la censure demeurera autorisée dans l’exercice du journalisme pour préserver des valeurs éthiques et déontologiques...

A bon entendeur salut !

Sékouba Savané

 

 Ajouter un commentaire
 Lire les commentaires
 Imprimer la page

Ajouter un commentaire


Nom ou pseudo:

Commentaire:


Lutte anti-spam. Recopier le nombre ci-dessous avant d'envoyer votre formulaire.
image CaptCha  


Ambassade de Guinée au Maroc
Les raisons du différend entre l’Ambassadeur et ses collaborateurs
Au tour de Bathily de parler
« ma société ADS n’a jamais bénéficié d’un marché de gré à gré ni en Guinée, ni ailleurs »
Dépêches
L'UA/Nord-Mali
TV Aujourd'hui-en-guinée

cliquez sur la photo pour ouvrir la video

Voir les autres articles >>>
D. nationale des Impôts
Prétendu détournement de 27 milliards GNF, la vérité a triomphé sur le mensonge
TV Aujourd'hui-en-guinée  ::  Ambassade de Guinée au Maroc  ::  Audios  ::  L'UA/Nord-Mali  ::  Libres Propos  ::  Soutenez Aujourd'hui en Guinée  ::  Albums Photos  ::  Contact  ::  Abonnez-vous  ::  Email  ::  Partenaires  ::  


Privé - Espace Clients  Hotline  

© Rosawebpro   |    Privé - Espace Clients