DIRCAB Présidence de la République
Une compétence appréciée et félicitée par le Washington post

Partenaires

Africatime

Conakrylive

Ecoutez Sabari FM 97.3 en direct

Guinée7

L'Express Guinée

Le Diplomate

Mediaguinee

www.guineematin.com

31 visiteurs connectés

24 Juin 2017 - 9h50
 Précédent
Suivant 

Tarikhoui : Votre rubrique qui vous interdit de rire.

2017/4/10

Aujourd'hui en Guinée La semaine passée, sa majesté le roi Môba-simbo : a regagné la capitale Conakry gbèrè-gbèrè, après quelques jours de ballades en côte d'ivoire ou il a demandé aux africains de couper le pont qui les lie à la France. Ah Körö !!! Toi tu peux faire çà ? Awa ! Emmanuel Macron a pris acte de tes propos irrévérencieux ; Autre chose de la semaine c'est l'interview que le petit Dadis a accordée à la radio sipa-sipa, mais à dire vrai le petit Dadis ne racontait que des « wouyas » . D'ailleurs son successeur El Tigre n'a pas tardé de réagir, ce dernier qui était assis dans un « cabaret » entouré par une centaine de bouteilles de skol et de whisky, El Tigre a tout reconnu, il est allé jusqu'à dire qu'il était ce jour à Nzérékoré avec « pape colis » pour une mobilisation. Adeah !! balka !balka !! Dernière nouvelle de la semaine c'est cette pluie inattendue qui est venue créer la panique dans la cité, elle aurait même emporté une femme à Kobaya commune de Ratoma. Alors comment sa majesté a passé cette semaine ? Nous sommes partis le rencontrer dans son palais à Sékhoutoureya, voici le compte rendu complet de notre rencontre.

Le journaliste kômbo-kômbo : sa majesté je vous salue, je suis venu avec une délégation de la C.P.I, nous sommes là pour vous écouter, parce que ce jour vos militants étaient au stade, et il parait que c'est vous qui leur avez dit de s'y rendre, vous reconnaissez les faits ?

Môba-Simbo : Non je ne reconnais pas les faits, d'ailleurs pourquoi tu envoies la C.P.I chez moi ? Ou bien tu veux qu'on m'envoie à hôtel de Gbagbo ?

Le journaliste kômbo-kômbo : non n'ayez pas peur papa, je suis là comme votre avocat, il faut seulement reconnaitre les faits, le reste on va régler çà à l'amiable.

Môba-Simbo : Layillah !!! Régler quelque chose à l'amiable avec la C.P.I ? Toi tu es malade, moi je connais très bien les gens là, quand tu reconnais un fait devant eux tu es foutu mon petit Afakoudou.

Le journaliste kômbo-kômbo : donc si je comprends vous exhortez Toumba et DAdis à nier les faits ?

Môba-Simbo : non mais petit je vais te dire quelque chose, Dadis et Toumba ne peuvent pas nier les faits, ils sont dedans, ils sont même plongés dedans, c'est petit Dadis qui a donné l'ordre à Toumba de tuer les manifestants et de violer toutes les femmes qui étaient au stade ce jour, et Toumba aussi a exécuté l'ordre.

Le journaliste kômbo-kômbo : ah bon vous pouvez reconnaitre çà devant Toumba ? Bon levez-vous, nous allons partir à la maison centrale pour une confrontation entre vous et Toumba, vous allez répéter devant lui ce que vous venez de nous dire.

Môba-Simbo : lahillah ! Soubhanalah !!! Moi face à Toumba ? awa petit si c'est ça, je nie sur place ce que je viens de vous dire, (pleure) pardon petit pardonnez-moi, pardonnez fi-Allah, tu sais petit si vous m'envoyez là-bas, TOUMBA va me donner un coup de tête, donc pardon petit il faut me pardonner si tu veux je te donne un peut d'argent d'Ebola pardon petit …. (pleure)

Le journaliste kômbo-kômbo : d'accord cessez de pleurer vieux, je renonce à ma décision, mais par rapport à Dadis et Konaté, comment vous voyez leur intervention, apparemment les deux s'attaquent toujours, que se passe-t-il ?
Môba-Simbo : Tu sais petit tous les deux sont devenus des « toc-tocs » je dois les envoyer tous à la psychiatrie de Donka, tu sais quand les deux étaient aux affaires, ils ne faisaient que boire, boire, surtout konaté lui c'est un vrai « Salimou » (rire)

Le journaliste kômbo-kômbo : O.K sa majesté la 1ère pluie à Conakry a fait une victime à kobaya, qu'est-ce que le gouvernement a fait pour sa famille ?
Môba-Simbo : AH petit tu sais à l'heure là, ce n'est pas le moment de la campagne, si c'était ce moment je pouvais aller avec la R.T.G pour faire la mamaya dans la famille, mais néanmoins j'ai envoyé le maire qui est allé donner un sac du riz à la famille.

Le journaliste kômbo-kômbo : bon nous allons vous laisser vous reposer, mais vous pouvez chanter un morceau pour moi et pour mes collègues de la C.P.I ?
Môba-Simbo : d'accord petit, mais aujourd'hui je vais chanter pour petit Dadis et tonton El Tigre, ce morceaux là ils n'ont qu'à se lever et danser avec leurs petites copines partout où ils se trouvent, d'accord je commence : eh Salimou dölö magnin deh Salimou, dölö magnin Salimou !!! kiribe- kiribe wassa wassa !! wehh !!! À dooh !!!

A la semaine prochaine, mais pardon ne riez pas.

Issiaga Doupourou Sylla

 

 Ajouter un commentaire
 Lire les commentaires
 Imprimer la page

Ajouter un commentaire


Nom ou pseudo:

Commentaire:


Lutte anti-spam. Recopier le nombre ci-dessous avant d'envoyer votre formulaire.
image CaptCha  


Kerfalla CAMARA Kpc
Pourquoi les ennemis de KPC vont-ils lamentablement échouer
Au tour de Bathily de parler
« ma société ADS n’a jamais bénéficié d’un marché de gré à gré ni en Guinée, ni ailleurs »
Dépêches
L'UA/Nord-Mali
TV Aujourd'hui-en-guinée

cliquez sur la photo pour ouvrir la video

Voir les autres articles >>>
Genève : KPC rend hommage à sa femme
Genève : KPC rend un hommage mérité à son épouse Safiatou
TV Aujourd'hui-en-guinée  ::  Kerfalla CAMARA Kpc  ::  Audios  ::  L'UA/Nord-Mali  ::  Libres Propos  ::  Soutenez Aujourd'hui en Guinée  ::  Albums Photos  ::  Contact  ::  Abonnez-vous  ::  Email  ::  Partenaires  ::  


Privé - Espace Clients  Hotline  

© Rosawebpro   |    Privé - Espace Clients